Livres
La rentrée littéraire arrive à grands pas…

La rentrée littéraire arrive à grands pas…

26 juillet 2022 | PAR Jane Sebbar

À vos livres, camarades ! La rentrée littéraire arrive à grands pas… Cette année, celle-ci s’annonce prudente en nombre de romans publiés. Au programme, des auteurs locomotives comme Virginie Despentes, Amélie Nothomb, Olivier Adam ou encore Gaëlle Josse, des premiers romans français et des étrangers à la reconquête du terrain ! 

Une rentrée littéraire « prudente » 

Pour la première fois depuis plus de 20 ans, le nombre de romans publiés pour la prochaine rentrée littéraire passe sous la barre des 500. Selon Livres Hebdo, 490 romans paraîtront entre la mi-août et le mois d’octobre, contre 521 en 2021, soit une baisse de 6%. En cause : la pénurie de papier et les incertitudes liées au rapprochement d’Editis et d’Hachette, qui inquiète le monde de l’édition. Selon le SNE (Syndicat national de l’édition), le projet de rachat d’Hachette par Vincent Bolloré représente une « menace d’une concentration telle que le marché français du livre n’en a jamais connue », ce qui mettrait en péril « un accès équitable au marché de détail et au marché des droits, comme aux matières premières et aux médias ». 

C’est côté français que la baisse se fait le plus sentir, avec 345 titres dont 90 premiers romans (en hausse) mais peu soutenus dans cette rentrée par les gros éditeurs. La majorité de ces premiers romans sont signés par des femmes, une tendance déjà amorcée depuis plusieurs années. Livres Hebdo note cependant une grande stabilité du côté des romans étrangers, avec 145 traductions prévues pour la rentrée, soit seulement trois de moins qu’en 2021.  

Des festivals, des festivals et encore des festivals ! 

Dès le 8 septembre, et ce jusqu’au 18, la rentrée littéraire se profilera avec le festival Extra ! de littérature vivante. La création littéraire sous toutes ses formes, du livre à l’écran, de la scène aux espaces d’exposition, de l’atelier d’écriture à la poésie sonore : c’est une conception plurielle de la littérature que déploie depuis maintenant 6 ans le festival au Centre Pompidou. 

En pleine rentrée littéraire, la bastide prendra les couleurs de la littérature autour de la place centrale, la place Lafayette qui se transformera en « place des auteurs ». Vous l’aurez compris, le festival « Villeneuve se livre » sera de retour les samedi 24 et dimanche 25 septembre. Cette année, l’évènement grand public s’interrogera sur le thème de « La vie est belle ». Loin des salons élitistes, le festival invitera une soixantaine d’auteurs à rencontrer familles, jeunes, adultes, amateurs, passionnés… Au-delà d’un rendez-vous de signatures, il s’agit d’un moment de partage, entre animations, spectacles et résidences. 

La Foire du Livre de Brive qui se tiendra du 4 au 6 novembre lancera officiellement la rentrée littéraire d’automne 2022. Une 40e édition qui s’insinuera dans la végétation luxuriante de ce lieu historique  qu’est le Jardin public de la Guierle et dans l’architecture contemporaine de l’Espace des 3 Provinces (Brive-la-Gaillarde en Corrèze). L’un des rendez-vous littéraires les plus réputés en France, qui réunit autant les grands noms du roman que les auteurs locaux ou émergents. La réunion de tous les artistes ! Amateurs et professionnels seront charmés… 

Le LEC Festival fait cap en 2022 vers le sud de l’Europe à la redécouverte du Portugal et de sa littérature. Du 17 au 20 novembre 2022, artistes, interprètes et journalistes de tous les pays d’Europe se rencontrent pour faire de Cognac une capitale de l’Europe littéraire. Au programme, entretiens et débats, rencontres avec le public, lectures et une grande librairie européenne ! 

Les auteurs locomotives 

Virginie Despentes revient avec un roman fracassant, Cher connard, aux éditions Grasset. Des amis qui s’écrivent pour se sauver la vie. Des êtres humains condamnés à composer avec leurs angoisses, leurs névroses et leurs obsessions. Un fragment féministe qui décortique la violence des rapports humains.

Chez Albin Michel, comme chaque année on retrouve Amélie Nothomb. Le cru 2022 a pour titre Le livre des soeurs. Un roman puissant qui met en avant toute la force de deux soeurs… Une force qui deviendra un bouclier imparable face au manque d’amour parental. Une histoire d’amour et de désamour… 

Parmi les locomotives, Olivier Adam publie également Dessous les roses, un huis clos familial qui pose la question de la vampirisation de la vie privée des proches par les artistes. Un roman existentiel et perspicace qui soulève toutes les questions que l’on peut se poser quand on s’apprête à franchir un nouveau cap dans la vie. Gaëlle Josse aborde elle aussi la thématique de la famille, et de la fratrie, avec La nuit des pères, chez Notabilia. 

Au programme également Chien 51, une dystopie signée Laurent Gaudé chez Actes Sud, et L’inventeur de Miguel Bonnefoy, une biographie romancée d’Augustin Mouchot, découvreur de l’énergie solaire au XIXe siècle. On découvrira aussi dans cette rentrée le second roman de David Lopez après Fief, Prix du Livre Inter 2018. 

Les étrangers à la reconquête du terrain 

Quelques poids lourds sont attendus côté américain, comme Toni Morrison, dont on pourra découvrir une nouvelle inédite publiée chez Bourgois, titrée Récitatif, ou encore Jonathan Franzen avec Crossroads aux éditions de L’Olivier. 

Toujours de l’autre côté de l’Atlantique, plusieurs jeunes pousses américaines prometteuses comme le finaliste du Booker Prize 2020, Bryan Washington, la coqueluche de Barack Obama, Nathan Harris ou encore Leila Mottley. Du haut de ses 19 ans, la jeune Américaine se laisse aller à un style à fleur de peau. Elle nous emmène en Californie aux cotés d’une adolescente noire décidée à survivre, coûte que coûte, dans un monde qui ne veut pas d’elle et qui se refuse obstinément à la protéger… 

Les éditions Le bruit du Monde nous embarquent au Mexique avec Le rocher blanc, le dernier roman d’Anna Hope (Grande-Bretagne). Au programme de la rentrée côté étranger, on peut noter aussi le retour du Colombien Juan Gabriel Vasquez, de l’Anglais Julian Barnes, Anthony Doerr, chez Albin Michel, Sally Rooney ou le Portugais Mia Couto.

Une rentrée littéraire « prudente », certes, mais qui continue de colorer les paysages littéraires français et européen, sans oublier de nous faire vibrer. 

 

Visuel : © première de couverture Cher Connard Virginie Despentes, éditions Grasset 

Avignon OFF : “Du silence à l’explosion”, des récits d’exilés
Marc Minkowski et Les Musiciens du Louvre jouent Mozart en Galilée
Jane Sebbar

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture