Jeunesse
Pessah 5711 de Gil Ben Aych

Pessah 5711 de Gil Ben Aych

24 avril 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51RX5rZq1SL._SL500_AA300_La première Pâques « Pessah » de Simon, toute la famille s’en souvient sauf lui. Le Pessah de ses vingt ans, sa mère lui raconte comment, tout petit, il a refusé avec obstination de manger pendant des jours parce qu’on ne lui servait pas de vrai pain mais du pain azyme, le pain que les hébreux ont mangé pendant leur exode d’Egypte et qui n’avait pas eu le temps de lever. Mais Pâques ou pas Pâques, le petit Simon, entêté, ne veut rien savoir. Réussira t-on à le faire changer d’avis ou va t’il périr d’inanition?

Gil Ben Aych est un des meilleurs auteurs dans le domaine de l’écriture autobiographique. Nous avons déjà découvert son enfance particulièrement marquée par son exil de l’Algérie vers la France (voir nos articles sur Le livre d’Etoile, Le voyage de Mémé et L’essuie-mains des pieds) et aussi son adolescence avec L’anniversaire du 28 octobre 1962. Ce nouveau livre aborde sa petite enfance et plus largement l’ensemble de sa vie en montrant son évolution sous le filtre d’un événement religieux central dans la vie de sa famille: le fameux Pessah.

41LgLJ9UJtL._AA160_Cette histoire permettra aux non initiés de comprendre les rituels de la Pâques juive et l’importance capitale qu’ils ont pour tous ceux qui les pratiquent. Le personnage de Simon nous divertit par son entêtement et son amour si typiquement français du pain avant même qu’il ait mis pied sur le sol de la France. Ce Pessah si particulier  la mère en régale successivement toutes les amoureuses de son fils, elle en fait le trophée des aventures de Simon. A travers ces jeunes femmes qui se succèdent, accueillies dans la famille le temps de Pâques, ce sont d’autres récits, d’autres traditions qui se profilent et l’ensemble prend valeur de témoignage, de mémoire de l’époque de la Seconde Guerre Mondiale et de l’après-guerre.

Avec ce livre plus court que les précédents, Gil Ben Aych confirme que sa mémoire recèle d’inépuisables trésors qui nous transportent dans l’univers merveilleux d’une extraordinaire famille qui a su s’adapter à la vie en France sans rien perdre de ses traditions.

Editions L’Ecole des Loisirs – date de parution: 5 avril 2013 – 96 pages – 8,50 euros – visuels (c): L’Ecole des Loisirs

[Interview] Sexy Sushi : « Notre dernier album est celui de la maturité »
La place de l’Hôtel de Ville devient L’esplanade de la Libération
Sandrine et Igor Weislinger

One thought on “Pessah 5711 de Gil Ben Aych”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *