Jeunesse
Le panier de Jean Leroy et Matthieu Maudet

Le panier de Jean Leroy et Matthieu Maudet

07 mars 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Une sorcière vieille, laide et méchante s’est retirée au plus profond de la forêt, loin des hommes qui l’ont déçue. Pourtant, lorsqu’elle découvre un bébé abandonné dans un panier, elle ressent quelque chose qu’elle n’a pas éprouvé depuis longtemps. Et si elle accordait une dernière chance aux êtres humains?

L’histoire est celle d’une personne aigrie et désabusée comme il peut nous arriver à tous de l’être parce que la vie ne correspond pas à ce que nous attendions. Pourtant, cette femme va avoir la possibilité de changer, de ne pas finir sa vie toute seule. Elle va hésiter puis saisir cette chance car son cœur s’ouvre à l’amour et, du coup, elle va tout risquer: son foyer, sa propre vie pour recevoir ce qu’elle attend depuis toujours: de l’affection.

Jean Leroy et Matthieu Maudet collaborent très souvent ensemble, un autre de leurs livres « Une faim d’ogre » doit sortir à L’Ecole des Loisirs en avril 2012. Ils poursuivront ainsi un courant d’histoires dont fait partie celle-ci sur les personnages de contes pas très populaires, généralement considérés comme les « méchants » de l’histoire et qui tiennent ici le rôle principal. Ainsi, la sorcière a ici, en apparence, au début tous les défauts possibles et imaginables, c’est pour cela qu’on l’appelle sorcière d’ailleurs mais nous découvrons dans le courant de l’aventure qu’elle n’est pas forcement ce qu’elle paraissait être et qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Le style des illustrations de Matthieu Maudet est très particulier dans cet album. En effet, elles sont en noir et blanc. Le profil de la sorcière et la nature se découpent comme en ombre chinoise sur la page blanche. Cela confère à l’histoire une dimension mystérieuse, intemporelle. Une histoire simple mais belle qui apprendra aux enfants que ce qui paraît être vrai ne l’est pas forcement, qu’il faut se méfier des quand dira t’on et des rumeurs et connaître les gens avant de se faire une opinion sur eux. Une belle histoire d’amour dans la grande tradition des contes.

La réalisatrice Marie Maffre mise en garde à vue
Il y a (trop?) longtemps que je t’aime
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *