Jeunesse

La sorcière, sa fille et le loup de Jean Leroy et Matthieu Maudet

La sorcière, sa fille et le loup de Jean Leroy et Matthieu Maudet

03 mai 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

41m2Hs3XGlL._AA160_Une sorcière et sa fille vivaient paisiblement dans une caverne au fond de la forêt jusqu’au jour où un vieux loup solitaire vint les trouver et leur proposa de leur ramener le produit de sa chasse à condition que les deux humaines cuisinent pour lui. Un rapport affectif nait entre la fille de la sorcière et le loup.

E137860-.gifJean Leroy a collaboré avec Matthieu Maudet pour la plupart des livres jeunesse qu’il a publiés. Ce tandem qui marche a déjà sorti une dizaine de livres ensemble à l’Ecole des Loisirs. Jean Leroy a aussi réalisé avec Emmanuelle Eeckhout deux albums Grand Guili et Anoki. Son prochain album Une place au soleil illustré par Sylvain Diez paraîtra le 21 mai 2014 aux éditions Kaléidoscope.

Matthieu Maudet est un auteur et illustrateur français pour la jeunesse, il a publié récemment avec Jean Leroy Un jeune loup bien éduqué (voir notre article). Son coup de crayon précis et plein d’humour se reconnaît aisément d’un livre à l’autre.

E129780Cette histoire est la suite de l’album Le panier (voir notre article) dans lequel une vieille sorcière aigrie découvrait un panier avec un bébé à l’intérieur et le recueillait. Cette histoire et la précédente véhiculent le message que l’enfant peut se choisir une famille d’adoption, des amis atypiques qui vont parfois mieux lui correspondre que sa famille d’origine. Avec humour, Jean Leroy et Matthieu Maudet prennent sorcière et loup à contre emploi et nous disent que le méchant n’est pas toujours celui que l’on croit. Un récit étonnant, drôle et inattendu avec des images en noir et blanc effet papier découpé dans la tradition des contes à l’ancienne. Un album  qui réjouira tous les lecteurs.

Editions L’Ecole des Loisirs – collection Mouche – date de parution: 19 mars 2014 – 40 pages – 6,50 euros

visuels (c): Editions L’Ecole des Loisirs

[Tribune] La presse peut-elle encore se libérer du présent ?
Kamerad Jacquot de Claude Charles Chaix
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *