Livres
Forêt noire : le gâteau amer et beau de Valérie Mrejen

Forêt noire : le gâteau amer et beau de Valérie Mrejen

23 mars 2012 | PAR Yaël Hirsch

Vidéaste, Réalisatrice (Valvert, En Ville) et bien sur auteure, Valérie Mrejen continue de surprendre par sa finesse, son mystère et la manière dont elle pose- toujours de profil- des vraies questions. « Forêt noire » n’échappe pas à la règle de cet immense talent. Mais attention, un arbre calciné se cache aussi derrière la forêt.

Un homme rentre chez lui un soir. Il n’a pas de prénom mais un âge et une position. Et pourtant, il se pend. On ne sait pas vraiment pourquoi. S’ensuit la description à la fois minutieuse et infiniment poétique de tous ces petits évènements qui abrègent la vie de manière inattendue : suicide, certes, mais également accident -de voiture ou domestique- et meurtre. Parfois l’auteure étaye de quelques informations psychologiques, parfois elle délaie le mystère en racontant certaines rivalités sur le mode du conte. Mais le plus souvent, l’ironie de la vie – et de la mort- prime. Une ironie que Valérie Mréjen rehausse de références cinématographiques. La narratrice pourrait bien passer pour cruelle, à force d’enfiler ainsi d’horribles histoires à donner des cauchemars, en perles amères sur la corde raide de son nouveau roman. Et pourtant, la justesse du ton, l’usage précis des mots et l’implication en biais de celle qui les énonce couvre cette série de morts subites d’un glaçage chantilly-chocolat : c’est un plaisir de la lire, même quand le bilan humain est- en apparence sans raison – bien trop salé.

Valérie Mrejen, « Forêt Noire », P.O.L., 128 pages, 10 €. Sortie en mars 2012.

« On lui suggère de se soumettre à quelques examens et dès l’instant où elle franchit le seuil de l’hôpital, son cas se mue irréversiblement en cas.« 

Le Prix Bel ami récompense Emilie de Turckheim
Fausses rumeurs sur la mort de Pedro Almodovar
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *