Fictions

Claire Castillon dissèque le couple en couplets

Claire Castillon dissèque le couple en couplets

08 avril 2013 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure d' »Insectes » (Fayard, 2006) et des « Merveilles » (Grasset, 2011)  aiguise l’ironie habilement mordante de sa plume pour livrer une vingtaine de nouvelles incisives sur les dessous du couple. « Les couplets » forment un recueil sans tambour ni trompettes mais plein de lucidité.

claire castillon les coupletsIl y a celui qui adore sa femme mais qui la trompe avec une collègue à heures fixe, celui qui a le courage de quitter son épouse mais culpabilise tant qu’il se ruine pour la satisfaire, celle qui s’invente des week-ends romantiques alors qu’elle a encore choisi un goujat et celle qui croit qu’elle va faire vibrer son couple en proposant des aventures sexuelles nouvelles et sordides que son mari accepte avec autant de dégoût qu’elle pour lui faire plaisir…

Et puis il y en a tant d’autres  dans cette grande galerie ouverte par Claire Castillon qui aiment, trompent, narcissisent, se sacrifient, se dessèchent, ou continuent de vivre une passion unilatérale. Présentant les dessous du couple à la première personne, l’écrivaine parvient ) chaque fois en quelques dizaines de lignes à dessiner la tonalité d’une relation. Un travail d’orfèvre, où l’on se rend compte que ce qui rend les amoureux, passés, présents et ancien, si malheureux est avant tout un terrible manque de communication.

Claire Castillon, « Les Couplets », Grasset, 220 p., 17,90 €. Sortie le 3 avril 2013.

Les sorties de la semaine du 8 avril 2013
Christian Benedetti explore les écritures contemporaines d’Edward Bond et Lina Prosa au Studio-théâtre de la Comédie-Française
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *