Fictions

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

21 septembre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Après avoir écrit cinq romans couronnés par de nombreux prix, dont le prix du polar européen du magazine « Le Point », Pierre Lemaitre publie Au revoir là-haut, ouvrage dernièrement paru chez Albin Michel. Un roman d’une grane beauté sur les listes du Goncourt, du fémina et de l’interallié

[rating=5]

au revoir la haut lemaitreLA GRANDE GUERRE
« Voilà comment ça finit, une guerre. Personne pour vous dire un mot ou vous serrer la main. L’affectueux merci de la France reconnaissante s’est transformé en tracasseries permanentes, on nous mégote 52 francs de pécule, on nous pleure les vêtements, la soupe et le café ; on nous traite de voleurs »…

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Alfred et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d’eux. La guerre, ils l’ont gagnée, mais pourquoi tant de défiance désormais ?

MALHEUR AUX VAINQUEURS !
Malheur aux vainqueurs ! Après avoir défait le Reich et ses alliés, la France glorifie ses morts, mais oublie les survivants. Albert, qui est un employé modeste et timoré, a tout perdu. Quant à lui, Edouard est un artiste absolument flamboyant, mais brisé. Il est écrasé par son histoire familiale.

Désarmés et abandonnés après le carnage de la Grande Guerre, tous deux sont condamnés à l’exclusion. Refusant de céder à l’amertume ou au découragement, ils vont ensemble imaginer une arnaque d’une audace inouïe, laquelle mettra le pays tout entier en effervescence.

Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, c’est le bal des extrêmes. Ce livre parle de la guerre avec son cortège d’horreurs, comme les « gueules cassées ».

Passionnant, le livre est écrit comme un polar. Il y a de tout dans ce livre : du courage, de la peur, de l’injustice. On y parle beaucoup de commerce aussi… Au revoir là-haut est l’histoire caustique et tragique d’un défi lancé à la société, à l’Etat, à la famille, à la morale patriotique responsable de leur enfer.

Il s’agit d’un roman bohème parfaitement réussi. De la grande littérature !

Pierre Lemaitre, « Au revoir là-haut », Albin Michel, août 2013, 567 p., 22,50 euros.

Paloma Casile : le flirt avec la sensualité
Au 104, Cyril Teste et le collectif MxM dans les strates de la mémoire
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *