Fictions
« Un miracle » de Victoria Mas : pour qui sonne le glas ?

« Un miracle » de Victoria Mas : pour qui sonne le glas ?

05 octobre 2022 | PAR Marine Stisi

Le silence d’un couvent, un île battue par les vents et une Vierge que l’on croit ressurgir des ténèbres. Il aura fallu Un miracle pour le retour de Victoria Mas, autrice à succès du si bien reçu Bal des folles.

C’était il y a longtemps. Une nuit de juillet 1830, la Vierge apparaît à la jeune sœur Catherine. Bien des années plus tard, c’est cette même Vierge que la sœur Anne prie depuis toujours, rêvant secrètement elle aussi de vivre, comme Catherine Labouré avant elle, un miracle qui lui ferait voir l’invisible. Mais faut-il le vouloir tant pour que cela arrive ? Désirer tant n’est-ce pas le début du péché ? C’est pourtant ce que prédit une de ses condisciples : la Vierge apparaîtra à Sœur Anne en Bretagne… Il se dit pourtant aussi qu’une apparition de la Vierge est un mauvais présage…

Roscoff, commune du Finistère nord cerclée par les eaux, voit ainsi arriver cette nouvelle venue, arborant cette tenue bleue reconnaissable des Filles de la Charité. Plus loin que la mer, l’Île-de-Batz fait face à cette terre ferme. Sur l’île, des familles où l’on ne dit mots, des morts prématurés, une jeunesse qui se tait et la terre qui tremble. La Vierge apparaîtra il paraît, mais à qui ?

Victoria Mas signe avec Un miracle un livre aux frontières du mystique, efficace bien que (trop ?) solennel. C’est un voyage mystérieux, dépaysant et saisissant, avec une force qu’il faut lui reconnaître. Amoureux des contes celtiques et autres balades sur les rochers gris, voilà qui saura satisfaire vos envies automnales.

Un miracle, Victoria Mas, Albin Michel, 19,90€.
Date de publication : 17 août 2022
Visuel : ©Albin Michel

Retours sur le nouveau Ring berlinois (Tcherniakov / Thielemann) 2/4. La Walkyrie
Avec Rituel 5, parler de la Mort ne fait pas peur
Avatar photo
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration