Essais
Une introduction à la pensée de Chaim Perelman, par Stefan Goltzberg

Une introduction à la pensée de Chaim Perelman, par Stefan Goltzberg

02 avril 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Chercheur au Centre Perelman de philosophie du droit de l’Université libre de Bruxelles, Stefan Goltzberg vient de publier une éclairante introduction à la pensée de Chaïm Perelman (1912-1984) sur le thème de l’argumentation juridique. Cet ouvrage, qui se veut à la fois « pédagogique et critique », est dernièrement paru aux éditions Michalon, dans la collection Le bien commun, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du fondateur de la « Nouvelle rhétorique ».

Stefan Goltzberg – Chaïm Perelman. L’argumentation juridique.L’INANITE DU POSITIVISME
Dans sa réflexion, Chaïm Perelman conviait diverses matières, telles que l’histoire de la philosophie, le droit et la linguistique, pour battre en brèche le paradigme positiviste, notamment mis en valeur par le juriste viennois Hans Kelsen au début du siècle dernier. Le positivisme se caractérise notamment par la séparation fait-valeur, le rejet de la cause finale, le postulat de la neutralité du monde et la recherche d’une vérité scientifique. Ce paradigme présuppose donc un système juridique fermé et pleinement autosuffisant (complet et cohérent), ce qui est dans une large mesure illusoire.

LA PLACE CENTRALE DU JUGE
A contrario, le philosophe belge défendait une approche sociologique (i.e. impure) du droit, lequel comprendrait nécessairement des contradictions et des lacunes. Pour Chaïm Perelman, qui était conscient des ressources qu’offre l’herméneutique pour comprendre tout système juridique, il reviendrait au juge d’y remédier par le biais de l’interprétation. Le juge est conçu comme une source de droit, au même titre que les assemblées parlementaires, et non pas comme un simple automate devant se borner à appliquer la loi telle qu’elle a été adoptée au terme de la procédure législative. Ce faisant, si le magistrat doit se garder de verser dans l’arbitraire et dans le formalisme, il fait néanmoins appel à certains principes, comme les principes généraux du droit, qu’il peut révéler et au bon sens.

L’IMPORTANCE DES VALEURS
S’inscrivant en faux contre l’Ecole de l’exégèse, le chef de file de l’Ecole de Bruxelles affirmait sans ambages que la survenue des systèmes totalitaires au cours du siècle dernier, tels que le nazisme notamment, suffisait à invalider le positivisme en tant que tel, puisqu’ils permettaient la mise en place de normes juridiques injustes. Pourtant, ainsi que l’écrivit autrefois le juriste allemand Gustav Radbruch, « une loi injuste, ce n’est pas du droit », le droit exprimant nécessairement des valeurs que les acteurs politiques et juridiques doivent défendre. C’est pourquoi la « Nouvelle Rhétorique » dont il était la figure de proue tendait à instiller les valeurs dans le champ de l’argumentation juridique.

Inspirée du droit athénien, romain et talmudique, la théorie du droit développée par Chaïm Perelman s’articule principalement autour de quatre axes fondamentaux, à savoir : le pluralisme des sources du droit, la possibilité d’interprétations diverses d’un même énoncé textuel à vocation normative, le pragmatisme et la reconnaissance du droit comme lieu de possible conflit. Il incombe à la nouvelle génération de l’Ecole de Bruxelles de cultiver les ferments de cette approche sociologique du droit.

Un excellent ouvrage, à la fois clair et concis, ouvrant de stimulantes perspectives de réflexion !

Stefan Goltzberg, Chaïm Perelman. L’argumentation juridique, Michalon, 2013, 128 p. 10 euros.

Ivanohe et Quentin Durward de Walter Scott réédités
Guy Debord à la Bibliothèque nationale de France : Un art de la guerre
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture