Essais
Paul Jankowski, Verdun. 21 février 1916

Paul Jankowski, Verdun. 21 février 1916

07 novembre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Professeur à l’université Brandies, auteur de Communism and Collaboration et de Cette vilaine affaire Stavisky, Paul Jankowski publie un ouvrage sur Verdun chez Gallimard, dans la collection « Les journées qui ont fait la France ».

[rating=4]

verdunLA BATAILLE LA PLUS LONGUE DE L’HISTOIRE
Verdun fut la bataille la plus longue de la Grande Guerre et l’une des plus meurtrières de l’histoire. Le 21 février 1916, à la faveur d’un déluge d’obus et d’attaques au gaz, l’armée allemande investit le nord et l’est de la ville. Dix mois plus tard, dans un théâtre ensanglanté par 300 000 morts, le carnage durait toujours. Cette guerre-là ne devait s’achever qu’avec la guerre elle-même.

LE SYMBOLE DE LA TÉNACITÉ D’UNE NATION
La bataille de Verdun sera célébrée comme le symbole de la ténacité d’une nation face à la brutalité allemande. Falkenhayn, le chef de l’armée du Kaiser, voulait « saigner à blanc l’armée française ». Pour Maurice Genevoix, c’est « la bataille symbole de toute la guerre de 14-18 ». Selon l’Anglais Alastair Horne, Verdun est « dépeint comme une bataille féroce, peut-être la plus terrible de tous les temps ». Pour d’autres encore, comme par exemple Malcom Brown, « c’est le symbole quasiment inégalé de l’horreur du conflit industriel moderne ».

VERDUN EST PROJETÉ DANS LES LIMBES DE L’HISTOIRE
Verdun est projeté dans les limbes de l’histoire pour en faire le symbole de la futilité de toute guerre industrielle, voire de la guerre tout court. Verdun représente beaucoup. C’est la dernière victoire militaire française d’envergure, remportée par la France seule. C’est également la fin de la guerre romantique. Pour certains, c’est la légende des Thermopyles ressuscitée. Le maréchal Joffre la tenait pour la guerre des capitaines.

Ce livre caractérise bien l’enfer que vivaient les soldats, quand « l’appréhension étreignait les hommes avant même qu’ils partent relever les unités en place » (p. 204).

Un très bon récit !

Paul Jankowski, Verdun. 21 février 1916, éditions Gallimard, septembre 2013, 407 p., 25 euros.

Ralph & Russo, Schiaparelli et Serkan Cura intègrent les rangs de la Haute Couture
Rémi Masson, Les mousquetaires ou la violence d’Etat
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *