Essais
Paris sur le divan de Philippe Porret

Paris sur le divan de Philippe Porret

18 novembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51KEOV9voNL._SY445_Sous-titre : Les ombres de la Ville Lumière, un essai de psychanalyse urbaine.

Paris est une ville fantasmée où les hommes projettent leurs envies de manière consciente ou inconsciente. L’auteur semble particulièrement inspiré par la capitale, qu’il associe à un riche imaginaire : une culture, un Enfer grouillant, un Paradis des artistes, tantôt riche, tantôt pauvre, une ville de méprises et de surprises, de faux-semblants et de vraies images.

Philippe Porret est un psychanalyste et écrivain parisien, membre de la Société de psychanalyse freudienne dont il dirige la revue. Il revisite ici tous les concepts de sa ville, jouant sur les ombres et les lumières dans un labyrinthe plein de faux repères pour l’esprit.

Il est difficile de suivre l’auteur dans la totalité de son analyse très complexe et élaborée, pleine de références culturelles. Il faut être à Paris, assis sur un banc en plein bain de foule, à la terrasse d’un café de la capitale ou sur la pelouse d’un parc, pour lire ces mots que quelques notions de psychanalyse pourraient aider à décrypter. Le livre est aussi énigmatique que le sujet, une vraie cure de réflexion sur la capitale.

Éditions Parigramme – novembre 2013 – 152 pages – 14,90 euros – Visuels : ©  couverture de Paris sur le divan.

Festival Art Danse
Myprofilart.com une bouffée d’air frais pour les artistes
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *