Essais
Mathieu Delahousse et Thierry Leveque, Cache cash. Enquête sur l’argent liquide illégal qui circule en France

Mathieu Delahousse et Thierry Leveque, Cache cash. Enquête sur l’argent liquide illégal qui circule en France

09 octobre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Grand reporter à RTL, Mathieu Delahousse publie avec Thierry Leveque, journaliste indépendant, un ouvrage sur l’argent liquide illégal qui circule en France. L’enquête vient de paraître chez Flammarion.

Mathieu Delahousse et Thierry Leveque, Cache cash. Enquête sur l’argent liquide illégal qui circule en FranceLE CASH
Cachettes extraordinaires, enveloppes discrètes, valises, liasses en nombre, ou petit liquide pour échapper au fisc : le cash est au cœur de tous les trafics et de toutes les affaires judiciaires. Les saisies de billets de banque ont explosé ces dernières années. Face à des systèmes bancaires informatisés, qui laissent trop de traces, les fraudeurs se sont remis à manier l’argent liquide. C’est une gigantesque partie de cache-cache, qui se joue dans toutes les strates de la société.

CELA CONCERNE TOUS LES MILIEUX
Au travers de multiples dossiers judiciaires récents, cette enquête, riche de mille anecdotes, invite à une plongée vertigineuse dans un monde où l’argent liquide règne en maître. Les auteurs se penchent tour à tour sur l’argent des commerçants, sur le cas des ouvriers payés au « black », sur le trafic de drogues, sur les dessous de l’affaire Bettencourt et sur la caisse noire de l’UNIM. Les astuces du blanchiment sont sans limites et les sommes peuvent être colossales.

LE SUCCÈS DU BILLET DE 500 EUROS
C’est la plus grande valeur dans le monde, ce billet phare est prisé partout. Il permet d’éviter les valises de billets volumineuses et trop peu discrètes.

L’ouvrage passe en revue tous les domaines où il y a du « liquide », comme par exemple le commerce, les dessous de table médicaux ainsi que les soirées de promotions pour tel ou tel parfum durant lesquelles l’égérie de la marque est payée en liquide. Les fonds spéciaux, qui datent des années 1930 et auraient servi à financer les ligues fascistes des Croix de feu du colonel de la Rocque, sont évoqués.

Le cas de Florence Lambin, élue verte, qui avait un compte non déclaré en Suisse et qui s’est vue saisir plus de 350 000 euros, est édifiant. Comment une élue de la République, qui a un certain niveau d’étude, peut-elle se conduire de la sorte ? Cela parait absurde et sa défense est pour le moins irresponsable, voire naïve. Cela tend à montrer son irrespect pour l’intérêt public

Le sujet de l’argent liquide méritait une enquête, c’est chose faite ! Cependant, le lecteur reste un peu sur sa faim. Il ne suffit pas de « crier au voleur » pour résoudre le problème de l’insécurité. Il existe un problème de civisme, de comportement. Les charges sociales non payées le sont au détriment de la collectivité et provoquent des hausses que seules certains paient.

Mathieu Delahousse et Thierry Leveque, Cache cash. Enquête sur l’argent liquide illégal qui circule en France, éditions Flammarion, septembre 2013, 348 p., 20 euros.

Souvenirs de Paris Hauts lieux disparus de François Legrand et Samuel Picas
Secrets de commode : des vêtements de marques à prix incroyables
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *