Essais

Les relations houleuses entre Hitler et Berlin

Les relations houleuses entre Hitler et Berlin

11 avril 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Mathilde Aycard historienne et éditrice, et Pierre Vallaud agrégé d’histoire, nous présentent un ouvrage sur les relations entre Hitler et Berlin.

[rating=4]

hitler berlinBERLIN TOMBE AUX MAINS DES RUSSES LE 2 MAI 1945
Il y a soixante-dix ans Berlin, le 2 mai tombait aux mains de l’armée rouge.
C’est toute l’Allemagne nazie qui succombe avec elle ; aux yeux du monde entier, elle ne symbolise rien de moins que le « Reich de mille ans » voulu par Hitler.

BERLIN EN QUÊTE DE MODERNITÉ
Pourtant, rien ne prédestinait la plus grande métropole allemande à jouer ce sinistre rôle.
Au contraire dès le lendemain de la Première Guerre mondiale, Berlin se signale par sa singularité.
Creuset de toutes les tensions d’un pays vaincu, elle a donné naissance à un bouillonnement politique et culturel qui a fait d’elle l’avant-garde d’une Europe en quête de modernité.
Hitler et l’extrême droite allemande, ne se reconnaissent pas dans cette ville libérée, voire dépravée aux yeux de certains, où on peut côtoyer Thomas Mann, Marlène Dietrich, Brecht, Kandinsky ou Fritz Lang.
Berlin c’était une « Babel » moderne.

HILTER S’ATTAQUE A BERLIN
Dès son arrivé au pouvoir, Hitler, effectue une mise au pas sanglante : incendie du reichstag, autodafés, arrestation de masse arbitraire, camps de concentration, pogrome contre les juifs et nuit de cristal.
Berlin n’est plus Berlin, car elle est vidée de ses personnalités les plus emblématiques et de ses audaces.
Elle va se trouver plonger dans une guerre totale ou elle perdra toute originalité, son âme et son intégrité.

LA PEUR DES IVAN
Les Berlinois ont peur de l’arrivée des Russes, en effet comme l’a remarqué, Vassili Crossman le grand écrivain russe (auteur de Vie et Destin), qui travaille alors pour l’armée russe, le comportement de l’armée soviétique « change en pire dès l’instant où elle a passé la frontière ».
Il y aura beaucoup de viols, de femmes jeunes ou vieilles, avec violence.
Ce livre nous propose une synthèse, de l’histoire de Berlin, et de l’Allemagne, et nous montre si besoin était, la folie de cette sinistre période.
Tout est dit, et l’ouvrage est complet.

Pierre Vallaud, Mathilde Aycard, Hitler contre Berlin, 1933-1945, éditions Perrin, avril 2015,270 pages, 21 euros
visuel : couverture du livre

L’agenda culture de la semaine du 13 avril
La bonne pratique de la respiration
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *