Essais

« Le Titanic fera naufrage » : s’appuyer sur la littérature pour prédire l’avenir

« Le Titanic fera naufrage » : s’appuyer sur la littérature pour prédire l’avenir

28 novembre 2016 | PAR Julien Coquet

La littérature regorge de cas étranges : certains ouvrages seraient susceptibles de voir le futur. Comment expliquer ce phénomène et faut-il le prendre au sérieux ? Pierre Bayard tente de répondre. Passionnant.

[rating=5]

Pierre Bayard est un bon élève, il sait faire une dissertation. Comme à son habitude, le professeur de littérature française et psychanalyste découpe son livre en introduction, plan en trois parties subdivisées en quatre et conclusion. L’exercice peut paraître ennuyeux, mais Pierre Bayard n’est pas bon, en réalité, il est brillant.

Son dernier livre se demande si la littérature peut prédire des événements à venir, événements historiques ou même catastrophes naturelles. Dans la première partie, l’auteur donne des exemples tirés de livre aussi différents que ceux de Kafka et Les Aventures d’Arthur Gordon Pym de Poe. Il cherche ensuite des éléments d’explication plus ou moins rationnels afin de comprendre ce don de voyance que possèdent certaines écrivains. Enfin, Pierre Bayard se prononce pour une nouvelle approche de la littérature : si cette dernière est capable de s’appuyer et de réfléchir sur le passé et que les écrivains sont des personnes douées d’une certaine sensibilité, la littérature devrait être prise plus au sérieux quant à son aspect prémonitoire.

On peut saluer l’ouvrage de Pierre Bayard pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, sa langue est très claire et compréhensible et, définissant les mots qu’il introduit, faisant régulièrement le bilan de ses réflexions, l’auteur ne perd jamais le lecteur, ce qui peut être le risque pour un livre de critique littéraire. Emerveillons-nous aussi sur la variété des ouvrages citées : de Tom Clancy à Michel Houellebecq (Plateforme) en passant par Akira Kurosawa et le peintre Ludwig Meidner, les exemples, développés dans des parties différentes, appuient pleinement le propos. Un véritable plaisir de lecture !

Visuel : Couverture du livre

Pierre Bayard, Le Titanic fera naufrage, Editions de Minuit, 176 pages, 16,50€

[Interview] Thierry Klifa, réalisateur et metteur en scène hyperactif
[Live Report] Soirée Toute La Culture « Années Folles » au Club de l’Etoile
Julien Coquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *