Essais
Alain Caillé et Jean-Edouard Grésy expriment « La révolution du don »

Alain Caillé et Jean-Edouard Grésy expriment « La révolution du don »

23 septembre 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Professeur émérite de sociologie à l’université de Nanterre et fondateur de la revue Mauss, Alain Caillé et Jean Edouard Grésy anthropologue, Edhec docteur en droit publient un ouvrage sur le management repensé à la lumière de l’anthropologie.

[rating=4]

LE CYCLE DU DON
Sans bonne volonté, nous le savons bien, rien ne se fait.
A contrepied du néomanagement qui sévit dans les organisations, l’anthropologie permet de comprendre comment sans don, il n’est pas de bonne volonté et pas d’efficience possible.
Les entreprises, administrations, associations, équipes sportives etc. qui fonctionnent bien savent reconnaître dans le cycle du don et dans ceux qui s’y adonnent, la véritable source de la coopération efficace, de la confiance et du travail pris à cœur.

LE MAUVAIS GESTIONNAIRE
Le mauvais gestionnaire qui s’acharne à tout contrôler et rationaliser, tue » la poule aux œufs d’or ».
En enfermant tout le monde dans le cercle vicieux du chacun pour soi et du découragement, il « perd tout en voulant tout gagner » (la fontaine).
Mais ce qui est vrai des organisations l’est tout autant de nos relations sociales, de nos amitiés, comme de notre vie familiale.
L’ouvrage expose les principes du don et du contredon : demander-donner-recevoir-rendre.
Demande n’est pas exiger.
Cela n’aurait aucun sens.
Le don exige une certaine inconditionnalité.
A défaut, le principe du don ne peut prospérer.
La maxime Win- Win (gagnant –gagnant) à l’état brut ne suffit pas.
Le risque est l’effet pervers.
En questionnant nos manières de penser ce que nous sommes et notre rapport aux autres, ce livre permet d’éclairer de manière plus vive ce qui se joue, au jour le jour et à long terme dans toutes les relations humaines possible de l’instrumentalisation du don.
Tout est affaire de tact et de doigté, de finesse et de respect de l’autre.

« Un don honnête à faire est toujours honnête à recevoir ».
Rousseau la nouvelle Héloïse XVII.

« Le problème de santé n’est pas un problème de la médecine du travail, c’est un problème de management ».
Henri Lachmann.

Les deux auteurs insistent sur le renouvellement de la gouvernance éthique d’entreprise.
Cette démarche ne peut qu’être approuvée et encouragée.
Des idées salvatrices.

Alain Caillé, Jean-Edouard Grésy, La révolution du don, éditions du Seuil, septembre 2014, 243 pages, 19 euros.
visuel : couverture du livre

Gagnez 2 exemplaires du « Requiem de Mozart » d’Insula Orchestra
[Live report] Colours In The Street et Reptile Youth à la Flèche d’Or
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture