Beaux-Livres
« Paris-Kit de survie » : un mode d’emploi pour comprendre les codes hipsters de la capitale

« Paris-Kit de survie » : un mode d’emploi pour comprendre les codes hipsters de la capitale

20 octobre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Dans un format carré et sous une forme très colorée, Jean-Laurent Cassely propose un guide bien fichu chez Parigramme pour survivre en 50 fiches à la gentrification des quartiers populaires de Paris. Réédition d’un décodeur d’us et coutumes hipsters et bobos dans le jus de la génération Y. 

[rating=2]

Comment choisir son open-space de travail, comment donner une aura locale de mystère à son activité professionnelle en utilisant des mots compliqués à un after-work ou comment se comporter en vernissage? Les grands moments de la vie arty et hipster de la capitale sont décodés pour un livre qui rebondit sur les clichés éternels des Parisiens (ils font la gueule, la banlieue n’existe pas, la province est « authentique ») pour traiter d’une actualité générationnelle prégnante : la prolétarisation de l’emploi, le slashing, l’attention à se nourrir bio, les prix astronomiques de l’immobilier.

Donnant la sensation d’être pondu de l’intérieur de la sphère hipster, le guide est riche, bien vu et très complet. Mais pas du tout drôle, comme s’il prenait son sujet bien trop au sérieux, dans un rapport d’amour-haine qui donne l’impression d’être très intérieur au phénomène. Le ton cassant qu’utilise Jean-Laurent Cassidy est celui, désabusé, de la génération Y et touche parfois ses limites quand il nous présente les gens qui nous parlent dans la rue comme d’insupportables clochards qui en veulent à notre argent : « Passons rapidement sur le cas des mendiants bossus ou unijambistes, des SDF qui attendent au pied des distributeurs de billets (quel toupet!)… Au bout de quelques semaines de vie parisienne vous devriez apprendre à les ignorer sans difficulté particulière. » (p. 69). Effet manqué : le douzième degré n’est pas drôle. Un livre titré et bradé pour plaire à ceux qu’il décrit et peut-être pas pour ceux qui voudraient en percer les codes.

Jean-Laurent Cassely, Paris Kit de survie, Parigramme, 160 p., 11.90 euros. Octobre 2015.

visuel : couverture du livre

Une biographie sur Lou Reed révèle qu’il était raciste, misogyne et violent
Agenda Classique de la semaine du 19 octobre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *