BD
SuperWorld T1 : Ghetto party

SuperWorld T1 : Ghetto party

23 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

superworld-tome-1- -ghetto-party-16146Un monde en paix, unifié, protégé par un bouclier spatial repoussant toutes menaces spatiales, voilà le rêve de l’humanité enfin réalisé. Cependant, ce rêve à un prix, il y a 14 ans, la seconde génération de post-humains, des humains possédant des supers pouvoirs, a disparu en mettant en place ce dispositif…voici SuperWorld le nouveau comics français des éditions Delcourt.

Privés de leurs parents, la troisième génération de post-humains, devenus adolescents, se retrouvent parqués dans un luxueux ghetto par le gouvernement mondial qui, n’ayant plus besoin de leurs services, les empèche de se servir de leurs pouvoirs en échange d’une rente rondelette. Sans autorité parentale, séparés du monde, oisifs, irrespectueux et possédant des comptes en banque plus qu’enviables, ils dénigrent les « normaux », donnent libre cours à toutes leurs fantaisies et provoquent l’irritation du reste de la population qui les perçoit comme nuisibles, voire dangereux.

Parmi ces jeunes favorisés vit Tamara, la fille de Zoltar, le plus grand héros de la Terre et d’une « normale » aussi, Tamara n’a pas développé de supers pouvoirs mais adore les histoires des anciens. Méprisée par ses camarades, tout change pour elle le jour où une attaque terroriste manque de tuer tous ces jeunes orphelins. Cette attaque a une autre conséquence, beaucoup plus grave, sur la viabilité du bouclier spatial et, sans héros pour la protéger, que va t-il advenir de l’humanité ?

Ce premier tome de SuperWorld, un comics français de Jean-Marc Rivière, Francesca Follini et Johann Corgié met en place ce qui semble être une histoire prometteuse, malgré un début un peu lent et sans surprise, en mettant en avant cette jeunesse désœuvrée et surveillée en permanence par le gouvernement dans leur vie quotidienne jusqu’au jour de l’attentat et ses conséquences … Heureusement le rythme change rapidement.

Le récit est clair, fluide et réserve son lot de surprises et de retournements de situations. Les clins d’œils aux comics célèbres sont nombreux. Les dialogues ne brillent pas toujours par leur finesse mais correspondent bien aux personnages. Les personnages sont assez classiques. On notera la présence de personnages réels (David Guetta, Barack Obama, Angelina Joli, etc…), mais même si l’auteur justifie leur présence pour ancrer le récit dans l’époque et renforcer certains propos, l’on peut craindre que cela vieillisse mal et que les gags associés se perdent…

Graphiquement, le découpage dynamique met en valeur l’histoire menée tambour battant. Les personnages sont très expressifs à la limite de la caricature. Il est également intéressant de voir ce Paris transfiguré.

Super World est donc une série au potentiel plus qu’intéressant avec un postulat de départ original, conjugué à sa lecture fluide et aux dessins sympathiques, il s’agit donc d’un titre à découvrir.

Mini site de la série

Page sur le site de l’éditeur

Informations pratiques :

SuperWorld 1. Ghetto Party, Date de parution : 18/09/2013 | ISBN : 978-2-7560-4120-9, Scénario : Jean-Marc RIVIÈRE, Dessin : Francesca FOLLINI, Couleurs : Johann CORGIE, Série : Superworld,  Collection : CONTREBANDE

[Interview] Alex Brendemühl, qui incarne Mengele dans Le médecin de famille
[Critique] Imagine, de Andrzej Jakimowski : voir sans les yeux sous le soleil de Lisbonne
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *