BD
« Red Skin : Welcome to America » Tome 1: Quand une bombe atomique made in URSS arrive aux USA

« Red Skin : Welcome to America » Tome 1: Quand une bombe atomique made in URSS arrive aux USA

06 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Quand c’est bien fait, il est possible de rire de sujets graves. C’est ainsi que Xavier Dorison (Scénariste) et Terry Dodson (Dessinateur) ont décidé de tourner en dérision la guerre froide et les travers de l’URSS et des USA pour donner naissance à Red Skin, une BD punchie, décapante et sexy publiée chez Glénat.

[rating=4.5]

red skin t1

Vera Yelnikov est une ravissante jeune femme libérée, dont la particularité est d’être l’un des meilleurs soldats de l’URSS. Belle en diable, incroyablement forte, souple et endurante, cette quasi super héroïne fait tourner toutes les têtes et enchaîne les missions de haut vol. Mais voilà, les camarades dirigeants s’alarment de la montée des extrêmes aux USA, ce qui remettrait en cause la paix fragile entre les deux super puissances. Ils décident donc d’envoyer leur super agent sur place, afin de contrer cette menace.

Peu habituée aux missions d’infiltrations à long terme, la voici dans l’avion en direction de Los Angeles avec un nouveau nom (Alabama Jane), une poignée de dollars et quelques directives. Sans connaissances de la culture étasunienne, elle doit devenir une super héroïne luttant contre les extrémistes de tous bords et surtout le « Charpentier », un tueur sadique, parangon du puritanisme, qui ne cesse de faire des victimes dans les communautés gays et lesbiennes, ainsi que chez les travailleurs du sexe.

Mêlant scènes d’actions et situations cocasses, Red Skin bénéficie d’un beau travail sur les planches, à la limite du comics. L’on sent le plaisir pris par Terry Dodson à dessiner la belle Vera aux courbes généreuses et à l’air espiègle. L’ambiance libre du Los Angeles des années 70′ est palpable dans chaque case, jusque dans la colorimétrie générale du tome.

Une BD qui parle de paix et de tolérance sous des dehors olé olé, ce n’est pas tous les jours. A noter, sous cet emballage sulfureux, point de scènes coquines. En espérant que la suite soit du même acabit.

Informations pratiques :

Xavier Dorison (Scénariste), Terry Dodson (Dessinateur), Red Skin – Tome 1 : Welcome to America, Glénat, Collection: GraficaGenres: Aventure,Graphisme – Audace du dessin Format : 240 x 320 mm, 64 pages, Façonnage: Cartonné, Prix: 14.95 €, Paru le 24.09.2014

Visuel : ©Glénat édition 2014

« Siberia 56 : Morbius » Tome 2 : Le jour d’après
L’agenda culture de la semaine du 6 avril
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *