BD

« Siberia 56 : Morbius » Tome 2 : Le jour d’après

« Siberia 56 : Morbius » Tome 2 : Le jour d’après

06 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Après un an d’attente, voici le second tome de Siberia 56, de Christophe Bec et Alexis Sentenac, aux éditions Glénat. Après le sombre huis clos, voici la découverte de la belle de glace. Le moment est venu pour Ned, seul survivant de la mission, de se venger. Que va-t-il apprendre et affronter sur cette planète inhospitalière ? 

[rating=4]

siberia56-t2Ned est sauvé, mais ce n’est pas le cas de ses compagnons. A peine arrivé sur cette planète des plus inhospitalières, le voilà en proie au doute. Quelles sont les créatures qui les ont attaquées ? Qu’est-il arrivé aux missions précédentes ? Quelles sont ces ruines antiques ? Pourquoi les autorités s’obstinent elles à vouloir coloniser cette planète ? Ned doit également s’habituer à sa nouvelle vie et ses nouveaux collègues, car il va passer les huit prochaines années sur Siberia 56. Comment gagner leur confiance ? Comment ne pas devenir fou dans ce désert glacé ?

Les graphismes glacés sont toujours aussi somptueux. L’ambiance lourde et sombre est angoissante. Exit le huis clos, le héros, sauvé, arrive à la base humaine. Cependant, ce n’est que le début d’un long périple. Perdu dans ses souvenirs, Ned est plus seul que jamais. Siberia 56 emporte le lecteur sur une planète exotique où huis clos, action, mais également introspection se succèdent sous la menace invisible que représente le Morbius. On en apprend plus sur la planète et les ruines. 

Informations pratiques :

Christophe Bec (Scénariste) et Alexis Sentenac (Dessinateur), Siberia 56 Tome 2 : Morbius, Glénat, Collection: GraficaGenres: Aventure,Sci-fiFormat : 240 x 320 mm, 48 pages, Façonnage: Cartonné, Prix: 13.90 €, Paru le 15.10.2014

Visuel : Glénat 2014

Éloïse Bouton livre la « Confession d’une ex-Femen »
« Red Skin : Welcome to America » Tome 1: Quand une bombe atomique made in URSS arrive aux USA
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *