BD

Les damnés de Paris de Michael Le Galli et Marie Jaffredo

Les damnés de Paris de Michael Le Galli et Marie Jaffredo

15 mars 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51-SOPGrbiL._AA160_

Paris, mai 1869, une jeune femme de vingt ans, Constance, arrive pour la première fois dans la capitale à la recherche de son fils. Pour les uns, cette jeune provinciale représente un pigeon facile à duper. Pour d’autres comme André Gil et le jeune Darius, elle est profondément attachante et suscite leur désir de protection et d’amour. Une quête désespérée commence.

51nWjdpZAmL._AA160_Le scénariste Michael Le Galli a déjà travaillé avec l’architecte-urbaniste Marie Jaffredo pour les séries Le sang des bâtisseurs (éditions Vents d’Ouest) et Les Démons de Marie (éditions Carabas). Avec ce one shot, les deux collaborateurs quittent le genre mystico-fantastique et réalisent une œuvre d’une très grande qualité graphique d’une longueur ambitieuse pour une seule Bd et, pourtant, elle se lit d’un trait, nous ne voyons pas les pages passer.

Le dessin d’une grande finesse a la douceur d’une caresse et convient à merveille à cette histoire désenchantée à la fois poétique et mélancolique, celle d’un trio centré autour de la quête d’une jeune femme déterminée qui cherche à récupérer ce que la vie lui a volé

Inspirée de la  vie d’André Gil, de son vrai nom Louis-Alexandre Gosset de Guines, cette bande dessinée met en scène le Paris du XIXème siècle et les personnages artistiques célèbres qui y vivent: Claude Monet, Auguste Renoir, Emile Zola, le photographe Nadar sont quelques-unes des figures fameuses que le lecteur croisera dans cette aventure à rebondissements qui oscille entre fiction et réalité. Une réflexion sur la vie, l’amour, l’art, le mode de vie parisien qui s’inscrit dans la même lignée que la BD Picasso de Julie Birmant et Clément  Oubrerie, avec toutefois une esthétique très différente et particulièrement remarquable. Un petit bijou qui fait redécouvrir André Gill, un grand homme dont seule l’enseigne du Lapin Agile préserve le plus souvent le souvenir auprès du grand public.

Editions Vents d’Ouest – date de parution: 12 mars 2014 – cartonné – 128 pages – 22 euros

visuels (c): Editions Vents d’Ouest

Joseph Ratzinger, « L’homme qui ne voulait pas être pape »
[Chronique] Betamotion, une très jolie découverte rock
Sandrine et Igor Weislinger

One thought on “Les damnés de Paris de Michael Le Galli et Marie Jaffredo”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *