BD
Le mychtère du château dichparu de Grégoire Kocjan et Julie Ricossé

Le mychtère du château dichparu de Grégoire Kocjan et Julie Ricossé

19 septembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

MMI_vol3et4Texte de Grégoire Kocjan et illustrations de Julie Ricossé, mise en couleur de François Puzenat

Voici les enquêteurs de la ZIZEMPC lancés sur la trace de morceaux de châteaux disparus: la cheminée du château de Chaumont-sur-Loire, la chapelle du château d’Amboise…Pendant cette enquête, nous en apprenons plus sur le personnage de Jean-Claude et ce canari géant nous réserve une fameuse surprise.

Grégoire Kocjan a créé les Mystérieux Mystères insolubles, des aventures extravagantes et instructives tout à la fois. Cet auteur-compositeur-interprète-comédien a plus d’un tour dans son sac et réserve à ses lecteurs les surprises les plus farfelues.

Julie Ricossé  est sortie brillante major de promotion de l’école Emile-Cohl. Après L’énigme du trou siffleur et A la poursuite de la gigantesque lamproie géante, elle rempile avec bonheur pour de nouvelles péripéties.

Ce nouveau mystère est en deux parties: la première dans ce quatrième épisode captivant dans lequel nous apprenons plein de choses sur les châteaux de la Loire en particulier sur Amboise et sur Chaumont-sur-Loire…Une bande dessinée une nouvelle fois pleine d’action qui donne furieusement envie de (re)visiter les châteaux de la Loire et de monter le fameux escalier central à double révolution du château d’Amboise. Nous sommes frustrés  de devoir attendre la suite dans un autre épisode, vivement Peupeur sur la viville, cela ne vous fait pas penser à un film avec Jean-Paul Belmondo d’ailleurs?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur:http://lesmysterieuxmysteresinsolubles.livreaucentre.fr/

Editions L’atelier du poisson soluble – date de parution: septembre 2013 – 40 pages – 15 euros – visuels (c): Editions L’atelier du poisson soluble

Split Screen champêtre pour le duo Bab x – Camelia Jordana « Je ne t’ai jamais aimé »
« Je parle le parisien : Dictionnaire franco-parisien » de Jean-Laurent Cassely et Camille Saféris
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *