BD
H.S.E (Human Stock Exchange) tome 1 de Xavier Dorison et Thomas Allart

H.S.E (Human Stock Exchange) tome 1 de Xavier Dorison et Thomas Allart

02 novembre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Dans un futur proche, Félix travaille dans une entreprise qui vend des voitures de luxe par visiophone. Il vit avec sa copine Rachel en zone 5 dans un immeuble surpeuplé et ils n’ont même pas les moyens de prendre des douches à l’eau chaude car celle-ci est devenue très chère. Félix, qui en a assez de cette existence misérable, décide alors de se battre pour faire fortune. A l’époque où il vit, le meilleur moyen pour cela est d’être coté en bourse. Le jeune homme pousse ses performances au maximum pour devenir le meilleur au risque d’y perdre de son humanité.

Cette histoire magistrale qui restera longtemps gravée dans les mémoires de ceux qui l’auront lue est signée Xavier Dorison. Nous avions récemment apprécié de lui une aventure nordique Asgard (voir notre article à ce sujet) mais cet auteur fameux a aussi signé Prophet, Long John Silver, Sentinelles, W.E.S.T,coécrit avec Fabien Nury, mais aussi avec ce dernier le scénario fameux du film Les brigades du Tigre. A voir le début de cette nouvelle série, Xavier Dorison est loin d’être en panne d’inspiration et a de très bonnes surprises sous sa manche à nous offrir bientôt.

Thomas Allart est scénariste et auteur de story-boards. Cette bande dessinée est sa première incursion complète dans un univers futuriste, une entrée réussie pour celui qui s’était fait connaître auparavant pour sa saga médiévale Pandora et Les Orphelins de la tour avec Julien Blondel, une œuvre en dyptique  mêlant monde ancien et moderne, fantastique et réel. Avec H.S.E, Allart est cette fois complètement dans  une ère futuriste qui n’a rien de surnaturelle, elle semble une réalité possible. Des éléments discrets du dessin rappellent le monde que nous connaissons dans les premières pages: immeubles haussmanniens, banques, église, transports en commun pour disparaître très rapidement au fil de l’intrigue, le décor et le look des personnages deviennent de plus en plus rigides et conventionnels à mesure qu’ils montent dans l’échelle sociale, leur fantaisie et leur joie de vivre disparaissent, hantés par le désir d’avoir toujours plus.

Un scénario captivant et glaçant, dont le réalisme fait froid dans le dos. Si c’est ce monde qui nous attend, il fait très peur vraiment: des millions de chômeurs, de sans domicile fixes partout, un luxe réservé à quelques privilégiés et complément uniformisé, un climat de peur dans toutes les couches de la société avec des péages à passer pour aller d’une zone à l’autre, un monde où la liberté n’existe plus et où le chaos règne en permanence. Un monde où argent et pouvoir sont les seules chances de survivre quitte à se doper et à ne plus avoir un instant d’intimité pour cela. Une bande dessinée très prenante de la première à la dernière page dont on attend la suite avec de petits frissons.

Cerrone Addict
Sortilèges Livre 1 de Jean Dufaux et José Luis Munuera
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture