BD

[Critique] Une vie de Marie Curie en BD

[Critique] Une vie de Marie Curie en BD

25 septembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

La collection « Grands destins de femmes » s’enrichit chez Naïve. Laura Berg et Stéphane Soularue livrent une BD lumineuse et vibrante sur la vie de la première femme à enseigner en Sorbonne, Marie Curie.
[rating=5]

Femme polonaise brillante et patriote, Marie Sk?odowsk est venue étudier en France où elle a rejoint une de ses soeurs et a juste suivi ses appétences pour le savoir et la chimie. Avec Pierre Curie, elle révolutionne sa discipline par ses recherches sur l’uranium et la découverte du radium et du polonium. Deux fois mère, deux fois prix Nobel, Marie Curie est aujourd’hui au Panthéon et un modèle pour de nombreux scientifiques, femmes ou hommes.

Le trait vif et coloré de Stéphane Soularue et le texte parfaitement rythmé de Laura Berg permettent d’entrer dans la vie et aussi un peu – de manière très bien simplifiée- dans la recherche d’une grande figure du 20e siècle. Le contexte politique est présent, les questions féministes aussi, mais ils ne prennent jamais le pas sur la psychologie touchante et les affinités d’un personnage qu’on ne peut qu’adorer. Une BD qu’on ne lâche pas!

Laura Berg et Stéphane Soularue, Marie Curie, Naïve Livres, collection « Grands Destins de Femmes », 18 euros. Sortie le 17 septembre 2015.
visuel : couverture du livre

Erri de Luca : Bientôt la prison ?
Les mécanismes d’addiction sur Candy Crush
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *