BD

« Appelez-moi Nathan », de Catherine Castro et Quentin Zuttion : tableau d’une transidentité

« Appelez-moi Nathan », de Catherine Castro et Quentin Zuttion : tableau d’une transidentité

05 septembre 2018 | PAR Marine Stisi

La journaliste Catherine Castro et le dessinateur Quentin Zuttion ont uni leur force et publient dans le cadre de la rentrée des Editions Payot Graphic Appelez-moi Nathan, un roman graphique aussi beau qu’important sur un garçon, Nathan, né dans le corps d’une fille.

 [rating=5]

Un sujet d’actualité

Depuis quelques années, la transidentité est entrée dans le débat public. Les médias se sont emparés du sujet et des personnalités n’ont pas hésité à parler, publiquement, de leur propre transition.

A l’international, il y a eu Caitlyn Jenner, né Bruce Jenner et populaire notamment pour ses nombreuses victoires sportives. En 2015, elle défraie la chronique en assumant publiquement être désormais Caitlyn, et c’est un premier pas vers une plus large acceptation. En France récemment, l’humoriste Océan publiait une vidéo pour expliquer qu’il entreprenait lui aussi les démarches pour devenir officiellement un homme, « un homme trans ». France Culture cette semaine publiait une série de quatre émissions d’une heure sur le sujet. La transidentité n’est aujourd’hui plus invisible, elle se défend à voix haute.

C’est ainsi dans ce contexte que Catherine Castro et Quentin Zuttion ont décidé de publier chez Payot Graphic le résultat d’un travail commun, une « fiction d’une très belle histoire vraie », Appelez-moi Nathan.

dims

Devenir soi-même

La plume de la reporter Catherine Castro a rencontré les pinceaux de Quentin Zuttion (Sous le lit, Des ailes sur un tracteur et Chromatopsie) et Appelez-moi Nathan est né. Au programme, l’histoire simple et incroyablement proche d’un garçon né dans le corps d’une fille.

En pleine adolescence, Nathan a pas mal de potes, une copine qu’il embrasse sur la bouche, se fait couper les cheveux comme Justin Bieber. Sauf que… son corps est celui d’une fille. Une erreur qui ne peut plus durer. Il est Nathan, pas Lila, et il veut devenir administrativement et physiquement un homme.

Les pinceaux et l’aquarelle de Quentin Zuttion saisissent la peur dans les yeux de sa mère, l’hésitation de son père. Ils saisissent la violence dont il est victime, les clichés qui le poursuivent. Ils saisissent aussi son bonheur de pouvoir enfin être celui qu’il est vraiment, la joie de se sentir lui-même, enfin.

Un album d’une sincérité désarmante qui se dévore, qui parle à sa génération par la sensation qu’il a de parler avec les mots qui sont les nôtres, avec les références qui sont les nôtres.

Catherine Castro et Quentin Zuttion, Appelez-moi Nathan, Editions Payot Graphic, 144 pages, 16,50€.

Date de publication : 05/09/2018

Visuel : ©DR

Tanz im August à Berlin, un festival prisé et éclectique
Ouverture du Studio SACD, aide à la création sur YouTube
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *