Cinema

Very bad trip : une échappée alcoolisée parfaite pour la fête du ciné

24 juin 2009 | PAR Gilles Herail

the_hangover011A la surprise générale, Very bad trip a pris la tête du box office américain le weekend dernier. Le titre original (the Hang over) résume mieux l’esprit de cette comédie très drôle : une gigantesque gueule de bois et la découverte après une nuit  « mémorable » des (innombrables) dégâts causés.

Ne vous y trompez pas : Very bad trip ne révolutionnera pas le genre de la comédie. Le film offre cependant une variation très américaine du film à gags, et d’un comique de situation traversé par une folie et une inventivité qui font du bien. La trame du film est construite sur une ellipse, un trou noir de quelques heures suivant un enterrement de vie de garçon correctement arrosé. Quatre potes partent en virée à Las Vegas pour fêter « dignement » le mariage de l’un d’entre eux. Ils se réveillent le lendemain à trois, avec un mari disparu, une dent en moins, un tigre dans la salle de bain et un bébé inconnu devant la porte…

very-bad-trip-2009-16150-20307626151

L’objectif va donc être de remonter le cours de la soirée pour sauver un mariage bien mal parti (puisque sans marié). S’enchaînent alors sans baisse de régime des situations toutes plus improbables les unes que les autres où le spectateur va se rappeler à quel point l’alcool déshinibe les comportements… On n’en dira pas plus sur les découvertes horrifiées des trois compères pour laisser le spectateur s’amuser devant les rebondissements permanents du scénario. Le casting est parfait, servi par des personnages un peu caricaturaux mais attachants, du beau gosse, au coincé, en passant par un excentrique franchement décalé. Very bad trip revient aux meilleures recettes de la comédie : un montage astucieux et des acteurs au service du scénario et des situations, qui ne cabotinent pas à outrance. Le résultat est réellement diablement efficace.

Impossible de faire la fine bouche pour les amateurs d’humour américain irrévérencieux sans une once de sentimentalisme. Cette comédie sans star qui ne fonctionne que par ses gags est à inscrire absolument dans votre programme de la fête du cinéma, lors de sa sortie le 24 juin.

Lily « Fuck you »
Le plaisir coupable de la Gazette du mauvais goût
Gilles Herail

6 thoughts on “Very bad trip : une échappée alcoolisée parfaite pour la fête du ciné”

Commentaire(s)

  • Stephan

    J’ai trouvé ca nul. Hormi la chute. le reste m’a fait ch… Ca c’est pour équilibrer l’article ci-dessus…

    juin 29, 2009 at 0 h 27 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *