Cinema

Tim Burton présidera le Festival de Cannes 2010

26 janvier 2010 | PAR Delphine Ameline

Tim Burton, le réalisateur américain à l’univers fantasmagorique vient d’être nommé président du jury du prochain Festival de Cannes. Le cinéaste, âgé de 51 ans, emportera un vent de douce folie sur la Croisette du 12 au 23 mai 2010.

Tim Burton succède à Isabelle Huppert dans le rôle du président du jury pour le 63ème Festival de Cannes. Et ce n’est pas un hasard. Cinéaste de génie, il est connu dans le monde entier pour son univers gothique et imaginaire, sombre et amusant. Mais le grand enfant n’est pas un habitué de lalice-aux-pays-des-merveilles-tournage-image-13-petit-formata Croisette. Il a été membre du jury une fois en 1997 et en compétition en 1995 avec « Ed Wood ». Pourtant, « sa légitimité est incontestable », selon Thierry Frémaux, délégué général du Festival.

Son pouvoir, c’est sa capacité à explorer à peu près tous les registres cinématographiques : l’animation (« Les noces funèbres »), le tragique (« Edward aux mains d’argent »), le comique (« Beetlejuice»), le conte (« Charlie et la chocolaterie »), l’horreur (« Sleppy Hollow) ou encore le fantastique (« Big Fish »).

Né le 25 août à Burbank en Californie, Tim Burton est tout de suite passionné de cinéma, de dessins et de films d’horreur. Après avoir débuté comme animateur au studio Disney, il va très vite trouver son style, et chaque film sera empreint d’une touche personnelle. Sa patte ? Un univers de poésie, de fantaisie et d’humour noir. Il collabore ensuite avec le studio Warner Bros, où sa passion pour l’acteur Johnny Depp débutera en 1990 dans « Edward aux mains d’argent ». Suivra les quatorze longs métrages, toujours inspirés d’un univers enfantin associé à un message de tolérance. Très attendu, son prochain film est l’adaptation du conte de Lewis Carroll « Alice au pays des merveilles », qui sortira le 7 avril en France. Promesse d’une nouvelle poésie macabre et envoutante.

Soko : un mini-live en vidéo
La polémique Lanzmann / Haenel enfle
Delphine Ameline

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *