Cinema

Sound of noise

16 juin 2010 | PAR Coline Crance

Sound of noise sélectionné à la Semaine internationale de la critique 2010 est le premier film de deux suédois , Ola Simonsson et Johannes Starjne Nilsson. Etrange, drôle et décalé Sound of noise séduit sur beaucoup de plans. Il sort en salle le 22 décembre 2010.

 Titre parodique du film musical « The sound of music » de Robert Wise, Sound of noise est un film qui accumule les références pour mieux s’en emparer. Amadeus Wanerbring , né dans une famille de musicien virtuoses dont le seul Mozart fut son petit frère, déteste la musique. Des années plus tard , portant toujours aussi mal son nom, il est devenu commissaire de police et doit faire face à une groupe de musiciens brillants et anticonformistes, qui sèment la pagaille dans la ville.

Terrorisme musical ? Contre classicisme guindé ? Le film joue de tous ces clichés pour livrer une œuvre riche où le rire domine. Puissant éloge de la musique, il ravie tous les mélomanes par la finesse de ses joutes musicales qui ne laissent que comme seules gagnantes quelques notes envolées dans les airs. Dans cette mer déchainée de notes et de vanités s’entame une chasse à l’homme absurde et irréelle dont les seuls indices sont les métronomes oubliés à chaque fois par les musiciens sur les lieux de leur crime : hôpitaux , camions, salle de concert… Tous parcourus par la quête orgueilleuse d’une perfection musicale et totalisante, ce film livre une jolie réflexion sur l’esthétisme musicale. La passion semble être la consolation des ses artistes désespérés mais obnubilés dans leur recherche de l’Absolu. Ses téméraires musiciens en effet bravant tous les dangers en toute illégalité, font vibrer chaque lieux de la ville dans une folie toujours plus forte qui prépare le dernier mouvement, apothéose de ce concerto intitulé «  Music for one city and six drummers ».C’est au spectateur alors de rire de leur extrémisme géniale , de leur anarchie musicale et de leur talentueuse mégalomanie. Leur environnement ne devient plus qu’un moyen pour eux de faire de la musique pour parvenir à jouer ce concerto : le ventre d’un patient, la salle opératoire d’un hôpital s’improvise alors en instrument de musique ou en salle de concert ….

Le film néanmoins ne livre pas le spectateur à la seule compagnie des notes. Intrigue policière , sentimentalisme discret et un rythme efficace viennent compléter les atouts de ce film de ces réalisateurs prometteurs et dangereusement décalés.

grande vente vintage dans le 10e arrondissement
Répondez à l’appel du 18 juin!
Coline Crance

One thought on “Sound of noise”

Commentaire(s)

  • Zoe

    J’ai eu la chance de voir le film avant sa sortie et c’est vrai que la surprise était au rendez-vous. Ayant vu le court-métrage « Music for one appartment and six drummers », je redoutais voir un schéma identique pour le film, intéressant pour 10min mais peut-être un peu longuet pour environ 1h30 de long-métrage. Et pourtant! Comme moi, le public présent à Cannes a été bluffé: les réalisateurs sont parvenues à monter un vrai bon film accrocheur sur un concept cours-métrage. On notera bien évidemment que cette réussite est, en grande partie, due au talent des « 6 drummers » qui sont hallucinant dans leur délire de musiciens sans vrais instruments! Sound of Noise, est LE film OVNI du moment (qui a déjà entendu parler d’un thriller musical?) mais j’ai aussi appris qu’il a besoin de soutien pour une bonne visibilité à sa sortie.
    pour le soutien c’est via touscoprod: http://tinyurl.com/3x7sn3o

    juin 17, 2010 at 8 h 56 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *