Séries
Insecure: l’histoire d’une femme noire awkward

Insecure: l’histoire d’une femme noire awkward

07 novembre 2016 | PAR Ophelie Masson

Parmi les nouvelles séries de HBO se démarque Insecure, l’histoire d’une femme inadaptée à la vie en société, qui se trouve “awkward“ et ne sais pas danser avec classe en soirée. C’est aussi une femme noire, et c’est là la particularité de cette série, qui jusque là aurait pu nous faire penser à une redite de Girls, mais il n’en est rien.

De Youtube à HBO
Issa Rae est la réalisatrice et l’actrice principale de cette série qu’elle a démarrée et écrite elle-même. Bref, elle est sur tous les fronts.
Après avoir récolté 44.000$ de dons, cette hyperactive lance en 2011 une websérie intitulée « The Misadventures of Awkward Black Girl » et qui rencontre un réel succès, en faisant l’une des séries les plus reconnues sur internet.

[Sous-titre anglais disponibles]
Cette série nouvelle génération a remporté de nombreux prix comme le Shorty Award des meilleures webséries. Lors de la cérémonie, Issa Rae déclare: « je n’aurais jamais pensé qu’autant de personnes puissent se retrouver dans mon mal-être social ».
HBO s’intéresse au projet, lui propose une collaboration et la websérie change de nom pour Insecure. Les épisode, d’une durée de 30 minutes chacun, sont diffusés le dimanche matin sur la chaîne américaine.

Pour une meilleure représentation des femmes noires
Rares sont les femmes noires représentées dans le monde de l’audiovisuel ou du cinéma. Quand elles le sont, il s’agit alors soit de personnages forts et de pouvoir comme dans la série Scandal où Kerry Washington incarne une avocate féroce, prête à tout; soit de femmes pauvres ou se perdant dans la criminalité. Il s’agit donc d’extrêmes et de rôles caricaturés, dans lequel Issa Rae ne se reconnaissait pas. Pour remédier à cela, elle crée donc une série réaliste, qui rend compte du quotidien d’une femme noire lambda aux Etats-Unis, mais avec bien sûr une sacrée dose d’humour en prime. Si Issa Rae a décidé de faire de sa vie et celle de sa meilleure amie une série, c’est aussi pour montrer les difficultés auxquelles peut faire face une personne à la fois de genre féminin et noire, dans l’Amérique d’aujourd’hui.
Ce qui n’est pas sans nous rappeler l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie et son manifeste Nous sommes tous des féministes, distribué dans tous les lycées suédois. Elle est également l’auteure du best-seller Americanah, dans lequel elle dévoile les problématiques spécifiques auxquelles sont confrontées les femmes noires en Amérique du Nord.

Une série aussi loufoque que Girls certes, mais avec, en plus, cette problématisation spécifique: que signifie être une femme noire en Occident aujourd’hui? Avec Insecure, ne vous attendez pas à une réponse à cette question mais à DES réponses, parce qu’il y en a autant que de femmes concernées.

Visuel: © African Book Addict

[Interview] Jean-marc Quaranta, dévoreur de Michel Houellbecq
Agenda culturel de la semaine du 7 novembre 2016
Ophelie Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *