Cinema

Roman Polanski adapte une pièce de Yasmina Reza

26 janvier 2010 | PAR Delphine Ameline

roman polanski

Le cinéaste est décidément sur tous les fronts. Alors que son prochain film « The Ghost Writer » n’est pas encore sur les écrans, il a décidé d’adapter la pièce de théâtre Yasmina Reza, « Le Dieu du carnage ».

Des projets, c’est probablement le mot d’ordre du cinéaste en plein déboires avec la justice. Il y a quelques jours, le juge californien a refusé le procès par contumace. Du coup, Roman Polanski se met au travail. Assigné à résidence dans son chalet de Gstaad, il travaille. Il souhaite adapter sur grand écran « Le Dieu du carnage » de Yasmina Reza. Femme de lettre et actrice française, son livre sur la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, « L’aube le soir ou la nuit », avait défrayé la chronique. Elle avait suivi le « futur » président pas à pas et relaté de façon littéraire son parcours. Controversée en France, la dramaturge connaît un véritable triomphe à l’étranger. « Le Dieu du carnage » – joué au Théâtre Antoine à Paris en 2008 –  avait fait l’unanimité des critiques à New York en mars dernier (traduire par « God of carnage »). La pièce caustique, qui oppose deux familles « bobos », est la cinquième œuvre de l’auteur. Le metteur en scène américain, Matthew Warchus, et le traducteur, Christopher Hampton, ont « américanisé » la pièce, tout en gardant le fond original : une comédie grinçante. Un succès qui fut couronné par un Tony Award pour la comédienne Marcia Grey Harden, et celui du meilleur metteur en scène pour Matthew Warchus. Mais pour la française, ce Tony Award n’était pas le premier. Elle en avait déjà reçu un pour l’adaptation américaine de « Art » (également gratifiée d’un Molière en 1995).

Il ne reste plus qu’à attendre la version de Roman Polanski, expert en dramaturgie (« Répulsion », « Rosemary’s Baby ») plus inspiré par Broadway ou par Paris…?

La princesse et la grenouille : enfin au cinéma!
Radiohead participe de 573 000 dollars à l’effort pour Haïti
Delphine Ameline

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *