Cinema

Robert de Niro sera le président du 64eme festival de Cannes

04 avril 2011 | PAR Coline Crance

Robert De Niro sera le président du jury du soixante-quatrième Festival de Cannes qui se tiendra du 11 au 22 mai prochain. « Ayant été par deux fois président de jury dans les années 1980, je sais que ce ne sera pas une tâche facile pour mes amis jurés et moi-même, mais je suis honoré et heureux du rôle qui m’est confié par le Festival de Cannes », a déclaré Robert De Niro, cité dans le communiqué du Festival.

Robert De Niro est entré dans l’histoire du Festival dès sa première apparition, avec Taxi Driver  de Martin Scorcese qui remporta la Palme d’or » en 1976, soulignent Gilles Jacob et Thierry Frémaux, respectivement président et délégué général du festival. « Doté d’une plasticité de caméléon, il compose ses personnages sans qu’on sache s’il prend la mesure du rôle ou si le rôle s’adapte à sa mesure« , ajoutent-ils.L’acteur américain succédera au réalisateur Tim Burton, qui avait attribué l’an dernier la Palme d’or à Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures), du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul.

L’acteur de 67 ans a remporté de nombreuses récompenses au cours de sa carrière, dont deux Oscars : celui du meilleur rôle masculin pour Raging Bull  (Martin Scorsese, 1980) et celui du meilleur second rôle pour Le Parrain – deuxième partie (Francis Ford Coppola, 1974), dans lequel il interprétait le jeune Vito Corleone. 

La carrière de De Niro est indissociable de celle de Martin Scorsese, qui l’a fait jouer dans nombre de ses films, de Taxi Driver (1976) à Casino (1995) en passant par  New York (1977) et Les Affranchis (1990). Plus récemment, il s’est tourné vers la comédie, jouant dans Mon beau-père et moi (2000) ou Machete (2010). Robert de Niro est un monstre du cinéma. Il a su à travers les âges tourner avec les plus grands et se construire lui-même un parcours atypique, personnel et international qui lui permit de jouer les plus beaux rôles. Personne ne doute que la personnalité de Robert de Niro risque d’illuminer ce 64eme festival de Cannes !

Isabelle Jarry dévoile les contes des vieux amants
Arrabal et sa Monstrueuse théâtrotèque au Théâtre du Rond Point les 4, 5 et 6 avril
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *