Cinema

Quels films français ont séduit les publics étrangers en 2010 ?

Quels films français ont séduit les publics étrangers en 2010 ?

16 janvier 2011 | PAR Gilles Herail

Comme chaque année, Unifrance a publié les chiffres du box-office des films français à l’étranger. Après une année 2009 marquée par le triomphe de Taken, la french touch a faibli en 2010. Si le nombre total d’entrées est en diminution de 18% par rapport à 2009, il convient de rappeler pour la première fois, les films tournés en langue françaises représentent plus de la moitié des entrées!

Avec des succès planétaires comme La marche de l’empereur, Les choristes ouAmélie Poulain, le cinéma français a toujours su s’exporter quand il rentre dans certaines cases. Si des cinéastes américains (Woodie Allen, Clint Eastwood) ou espagnol tel (Almodovar) connaissent des succès plus importants en dehors de leurs pays d’origine, il en est de même pour certains cinéastes français. Passé inaperçu en France, le documentaire Bébés produit par Alain Chabat a ainsi connu un succès inattendu aux Etats-Unis où il a même réussi à se classer parmi des blockbusters hollywoodiens le weekend de sa sortie. Cinéaste adulé par la critique arty internationale, Gaspard Noé a réussi à très bien exporter son Enter the void qui a séduit dans les salles art et essai du monde entier.  Jan Kounen a aussi su vendre sa version du biopic (Coco Chanel et Igor Stravisky) sans atteindre le triomphe du précédent film sur Coco avec Audrey Tautou qui avait réalisé près de 6 millions d’entrées à l’étranger (soit six fois son score français). Elle s’appelle Sarah qui a moyennement marché en France est en revanche devenu le plus gros succès français de tous les temps aux Pays-Bas, grâce à la popularité du roman initial.

Si les comédies françaises ont toujours du mal à faire rire en dehors des frontières hexagonales, L’arnacoeur, Potiche et le Mac ont réussi à tirer leur épingle du jeu. On retiendra surtout le succès incroyable du petit Nicolas qui a amené près de 2 millions de spectateurs étrangers attirés par la popularité de l’œuvre de Sempé. Quand les producteurs français singent les gros films américains, cela donne Adèle Blanc Sec, sorte d’Indiana Jones au féminin dont les aventures se déroulent dans le Paris carte postale de la belle époque. Semi échec dans nos salles, la fière Adèle a beaucoup mieux marché à l’étranger où elle a réalisé plus du double de ses entrées françaises (environ 3 millions d’entrées), notamment grâce à la Chine. L’immortel, thriller à gros budget porté par Jean Réno a su aussi séduire en réalisant à l’étranger un score équivalent à sa sortie française (environ 1 million d’entrées).

De façon plus surprenante, des films d’auteur populaire ont réussi à transformer leur popularité en France par des succès d’estime dans d’autres pays. Grâce à des critiques enthousiastes, une présence importante dans les festivals et un bouche à oreille incroyable, Le concert a ainsi attiré 2 millions de spectateurs grâce à une sortie dans de très nombreux pays. Adapté du roman de Muriel Barbury, Le Hérisson a aussi bénéficié d’un engouement surprenant, notamment en Allemagne, en Espagne et en Italie (près d’1 million d’entrées en tout). Les thrillers Mesrine et Un prophète et les facéties de Jean-Pierre Jeunet (Micmacs à Tire Larigot) ont aussi connu un certain succès, un brin décevant au regard des attentes placées en eux.

Malgré les succès d’estime de nombreux films en langue française, ce sont une fois de plus les long-métrages tournés vers l’international qui ont le plus séduit. Production majoritaire française, The ghost writer de Polanski a attiré plus de 6,5 millions de spectateurs. Le pourtant peu apprécié From Paris with love produit par Europacorp (Luc Besson) a attiré le même nombre de fans de Travolta. Jacques Perrin a réussi à confirmer le succès des documentaires animaliers français en vendant 6 millions de tickets pour ses Océans. Luc Besson (encore lui) a limité la casse avec la sortie du deuxième volet de sa trilogie animée qui a rencontré un succès beaucoup plus faible que le premier épisode (seulement 2 millions d’entrées) mais n’annonce rien de bon pour la sortie de l’ultime film de sa trilogie qui n’intéresse plus grand monde.

 

2010 le confirme une fois de plus: il existe bien une place pour la diversité du cinéma français à l’étranger. Si Luc Besson à travers Europacorp est le seul à concurrencer les américains sur leur propre terrain en proposant des spectacles calibrés en langue anglaise, les films d’auteur savent jouer de leur French Touch pour séduire les publics cinéphiles des pays étrangers.  En l’absence de très gros films porteurs (Taken avait réalisé 1/3 des entrées en 2009), l’exportation des films français a donc plutôt bien résisté et a surtout  profité à beaucoup plus de longs métrages. Du côté des territoires, une tendance semble se confirmer. Les marchés de pays émergents comme la Chine et la Russie prennent une place grandissante aux côtés des marchés traditionnels que sont les Etats-Unis et l’Europe. 

Pour 2011, difficile de prédire quels films tireront leur épingle du jeu. Si l’on peut douter de la rencontre entre Les petits mouchoirs et le public étranger peu friand des comédies générationnelles françaises, on misera plutôt sur Potiche (Ozon a ses fans), Des hommes et des dieux qui a connu un grand succès dans les premiers pays où il est sorti, Rien à déclarer qui surfera peut être sur la vague des Chtis (très populaire en Europe), Largo Winch 2, Ma part du gâteau (Klapisch), La source des femmes (par le réalisateur du Concert). Il faudra surtout compter sur les dessins animés (Titeuf et Un monstre à Paris) et les productions Besson (Colombiana, Taken 2). En attendant 2012 et la sortie évènementielle du nouvel Astérix. Rendez-vous l’année prochaine pour confirmer ou non nos pronostics!

Gilles Hérail

 

 


 

 

 

Nilda Fernandez étend son rock intime sur L’Elysée-Montmartre
Qu’est-ce que la danse contemporaine ?
Gilles Herail

One thought on “Quels films français ont séduit les publics étrangers en 2010 ?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *