Cinema

Quelques pronostics pour le Palmarès de Cannes 2012

Quelques pronostics pour le Palmarès de Cannes 2012

25 mai 2012 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’il nous reste encore deux films en compétition à voir le très attendu « Mud » de l’américain Jeff Nichols et « L’ivresse de l’argent » du coréen Im Sangsoo, après avoir assisté aux projections de 20 films sur les 22 de la compétition, voici quelques intuitions qui sont en fait surtout nos souhaits pour les candidats aux plus hautes récompenses.

Pour la Palme d’or, les critiques murmurent le nom de Michael Haneke pour « Amour » qui a été vraiment encensé par les critiques de tous les pays. De notre côté, nous penchons pour deux autres récidivistes : en n°1, Thomas Vinterberg (« La chasse ») ou en n° 2, Cristian Mungiu (« Au-delà des collines »).

Pour le Grand Prix, peut-être l’émotion de « De rouille et d’os » l’emportera-t-elle ou alors –et nos faveurs iraient en ce sens- « The paperboy » serait un beau Grand Prix. L’engagement politique subtil (notamment par rapport aux lourdeurs de « Reality » et « La mort en douce » pourrait plaire à Nanni Moretti.

Pour le prix du jury, on pourrait penser aux facéties poétiques de Leos Carax avec « Holy Motors ».

Pour la caméra d’or, le remarquable « Dans la brume » de Sergei Loznitsa serait du plus bel effet.

Il y a tellement de très beaux rôles masculins et de grands acteurs, que les choix sont nombreux. En n°1 Jean-Louis Trintignant dans « Amour », puis exæquo Matthias Schoenaerts dans « De Rouille et d’os » et Mads Mikkelsen dans « La Chasse ».

Pour les rôles féminins, en l’absence de femmes intéressantes derrière ou devant la caméra en cette année machiste de 2012 pour la compétition, le tapis rouge est dressé pour une Nicole Kidman en barbie prenant de l’âge et pour Marion Cotillard sublimée – comme toujours- par Audiard.

Pour la mise en scène, ceux qui auront compris quelque chose aux élucubrations lubriques et sans fil de Carlos Reygadas dans « Post Tenebras Lux » pourraient se laisser tenter, à moins que l’hyper-hyper Wes Anderson ne revienne dans la course pour son souci de la perfection. Notre goût va vers des mises en scène plus sobres : encore une fois Vinterberg, Loznitsa et Mungiu.

Pour le scénario, espérons que nous éviterons « Sur la route » de Walter Salles, pour peut-être couronner « La mort en douce » ou « De Rouille et d’os », deux des rares films à réellement raconter une histoire dans cette compétition 2012.

Voici quelques indications, qui font plus état de nos préférences et/ou de l’atmosphère telle que nous la ressentons en salle de presse, mais qui pourraient bien s’avérer complétement à côté de leur sujet… Réponse dimanche soir, dimanche 27 mai, à partir de 19h00 et à suivre sur Canal +.

Le Beau Robert Pattison ne sauve pas Cosmopolis de ses bavardages pesants
Les bons plans du long week-end du 25 au 28 mai
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Quelques pronostics pour le Palmarès de Cannes 2012”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *