Cinema

Palmarès du 29e Dinard Film Festival

Palmarès du 29e Dinard Film Festival

29 septembre 2018 | PAR Yaël Hirsch

La foule était massée depuis le matin pour voir les stars présentes au Cinéma Emeraude. Lors d’une cérémonie de clôture glamour (lire notre live-report) c’est Jelly Fish de James Gardner qui a raflé le Hitchcock d’or et celui du public .

Le Hitchcock d’or du jury et celui de la presse ont donc tous deux été remis à Jelly Fish de James Gardner. Portrait d’une très jeune femme des classes populaires exploitée par son boss et sa famille, mais qui trouve le salué par le théâtre, ce premier long-métrage est dans le droit fil social de la tradition des Hitchcocks d’or. Lorsqu’il est remonté sur scène pour recevoir son prix, le réalisateur s’est écrié : « je vais pleurer! ». Émouvant.

Le jury était présidé cette année par Monica Bellucci et constitué de l’actrice et réalisatrice française Emmanuelle Bercot, de l’actrice britannique Kate Dickie, de l’acteur britannique Rupert Grint, de l’acteur britannique Ian Hart, du distributeur français Thierry Lacaze, de l’acteur et réalisateur français Alex Lutz et de l’actrice française Sabrina Ouazani.

C’est la pétillante comédie Old Boys de Toby McDonald qui a été couronnée par le public. (Lire notre interview du comédien principal Alex Lawther)

Le Hitchcock short cuts est allé ex æquo dans le cœur du jury à Cabin pressure de Matthew Lee (mention spéciale) et The Bridge de Lain Robertson. Les deux films ont été projetés à l’issue de la cérémonie.

Le prix du public pour le court est allé à Two Strangers who meet five times de Marcus Markou.

Le Hitchcock coup de cœur de la Règle du Jeu a été remis à The Bookshop d’Isabelle Coixet, présenté à Dinard en avant-première.

Sous la houlette du Groupe Barrière le Hitchcock d’honneur a été remis au membre du jury, Ian Hart, qui a été très drôle en disant avoir peur car ce genre de toi arrive quand on va mourir. Et qui a remercié les français d’inviter les anglais après qu’ils ont quitté l’Europe.

Visuel : YH

Cible d’une lettre pour « travail toxique », Jan Fabre annule sa participation à Actoral
Dinard, jour 4 : Le triomphe de Jelly Fish
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *