Cinema

Marc Dorcel tente l’aventure du porno participatif

22 avril 2010 | PAR Geraldine Pioud

Le monde de la pornographie n’a pas échappé à la règle : comme beaucoup d’industries, ses finances sont en chute libre depuis 2007. Après la musique et le cinéma « classique », le porno fait appel aux internautes afin qu’ils mettent de l’argent dans la production.

Le disque, ça va mal. Le cinéma, ça va pas très bien non plus. Et l’on apprend ces jours-ci que l’industrie pornographique n’est pas épargnée. Depuis 2007, les revenus des producteurs ont diminué de 30 à 50%, et les vidéos en Pay-per-view ont perdu plus de la moitié de leurs recettes. La faute à qui? À internet bien-sûr, qui offre des contenus disponibles gratuitement à toutes les heures du jour et de la nuit, et surtout dans l’anonymat le plus complet.

Marc Dorcel, le plus célèbre producteur français, a décidé d’utiliser le système qui lui fait perdre de l’argent à son avantage. Sur son site internet, il propose d’acheter des parts (à 20 euros l’une) afin de co-produire son prochain film, La demoiselle de Paris, au synopsis plutôt intriguant : « Ses jambes voilées de noir, elle fait cliqueter ses talons sur les trottoirs, de nuit comme de jour elle aime être sexy, attirer les regards et rêve secrètement de rencontres insolites… ». Selon son degré de participation, l’internaute pourra donner son avis sur le scénario, participer au casting et même au tournage (après un tirage au sort… non mais!). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le buzz a fonctionné : les parts se sont arrachées en quelques heures, et Marc Dorcel compte déjà plus de 550 internautes/producteurs! Comme quoi, il suffisait de demander…

La rénovation du Grand Palais estimée à 236 millions d’euros
Julie Zenatti poursuit sa métamorphose avenue des Champs-Elysées
Geraldine Pioud

2 thoughts on “Marc Dorcel tente l’aventure du porno participatif”

Commentaire(s)

  • sasuke

    avez vous deja une prochaine production je veux etre acteur

    mai 20, 2010 at 15 h 55 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *