Cinema

Les sorties ciné de la semaine du 5 décembre

Les sorties ciné de la semaine du 5 décembre

04 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

La sortie Disney de fin d’année (les Mondes de Ralph), des adaptations de chefs-d’oeuvres littéraires du XIXe (Anna Karenine, les Hauts de Hurlevent) ou le retour du duo déjanté Kad et O (Mais qui a re-tué Pamela Rose), les sorties ciné de la semaine devraient convenir aux plus jeunes comme aux plus avertis, aux plus souples comme aux plus modestes, aux amateurs de poésie comme à ceux de divertissement pur et dur…

Les Mondes de Ralph (USA, 1h41min) de Rich Moore, avec John C. Reilly et Sarah Silverman.Wreck-It Ralph, rêveur et sentimental, est confiné depuis des années dans un rôle de méchant au sein d’une salle d’arcade de jeux vidéo. Lorsqu’un nouveau jeu fait son apparition dans la salle, Ralph estime qu’il est temps de dépasser sa condition, et de devenir enfin le héros qu’il a toujours rêvé d’être…

Anna Karenine (BRI, 2h11min) de Joe Wright, avec Keira Knigthley et Jude Law. En 1874, au sein des plaines enneigées de Russie, la belle Anna Karénine est mariée à un riche et haut fonctionnaire du gouvernement. Socialement et humainement, elle est une femme enviée et comblée. Seulement, lorsque le beau visage de Vronski rencontre celui d’Anna, cette dernière sera confrontée à un choix redoutable et dangereux…Anna Karénine est l’ adaptation du chef-d’oeuvre littéraire de Léon Tolstoï.

Mais qui a re-tué Pamela Rose (FRA, 1h30min) de Kad Merad et Olivier Baroux, avec Kad Merad et Olivier Baroux. Quand il reçoit un appel du shérif de Bornsville qui lui apprend que le cercueil de Pamela Rose a été grossièrement dérobé, l’agent Douglas Ripert, ex star has-been du FBI espère bien renouer le contact avec son ancien coéquipier Richard Bullit…La suite de Mais qui a tué Pamela Rose ? (2002), dix ans après la sortie du premier opus.

Cogan : Killing them Softly (USA, 1h37min) de Andrew Dominik, avec Brad Pitt et James Gandolfini. Une partie de poker illégale, un braquage, et le monde tout entier de la pègre mis en danger. Jackie Cogan, professionnel émérite de la gâchette, est appelé par la Mafia pour résoudre une situation qui ne va pas tarder à s’enflammer dangereusement…

Trois Mondes (FRA, 1h41min) de Catherine Corsini, avec Raphaël Personnaz et Clotilde Hesme. Al, un jeune homme d’origine modeste, est sur le point d’épouser la fille de son patron et de succéder à ce dernier à la tête de sa concession automobile.Mais après avoir dignement fêté son enterrement de vie de garçon, il renverse malencontreusement un inconnu en voiture, mais ne s’arrête pas pour lui porter secours. Une fable sociale dans laquelle s’entremêle une histoire policière alerte.

Le Noir (Te) Vous va si bien (FRA, 1H28min) de Jacques Bral, avec Sofiia Manousha et Julien Baugmartner. Moncef, père d’une famille orientale émigrée, porte en lui la souffrance du déracinement et le poids de « l’ailleurs ». Sauvegarder sa culture et vivre dans le respect des traditions est pour lui, plus qu’une règle de vie, une manière de rester fidèle à son passé, à ses origines viscéralement ancrées dans son être, et surtout à lui-même.

Tabu (FRA, POR, BRE, ALL, 1h50min) de Miguel Gomes, avec Teresa Madruga et Laura Soveral. Le troisième long-métrage de Miguel Gomes se place sous le sceau de la singularité. A la mort de l’une de leurs voisines, une femme de ménage cap-verdienne et une autre voisine de l’immeuble prennent connaissance par hasard du passé troublé de la défunte, et d’une rocambolesque histoire d’amour dans une Afrique romanesque, digne d’un véritable film d’aventures… Pour lire notre entretien avec Miguel Gomez, c’est ici.

Hors les murs (FRA, BEL, CAN, 1h35min) de David Lambert, avec Guillaume Gouix et Mélissa Désormeaux-Poullin. Paulo, un jeune pianiste, rencontre Ilir, un bassiste d’origine albanaise.Un coup de foudre virevoltant plus tard, Paulo quitte sa fiancée afin de s’installer chez Ilir et d’y vivre une passion qu’il croit véritable. Mais le jour où les deux amants se promettent de s’aimer pour la vie, Ilir quitte la ville pour ne plus jamais y revenir…

Les Hauts de Hurlevent (BRI, 2h08min) d’Andrea Arnold, avec Kaya Scodelario et Janes Howson. La onzième adaptation cinématographique de l’unique roman d’Emily Bronté, publié en 1847, qui raconte l’histoire d’Heathcliff, un enfant vagabond recueilli par une famille d’accueil, martyrisé par Hindley, un jeune enfant jaloux de l’affection que porte son père au nouveau venu…

Sur le chemin des dunes (BEL, 1H36min) de Bavo Defurne, avec Ben Van Den Heuvel et Eva Van Der Gucht. À la fin des années 1960, dans une petite ville isolée de la côte belge, Pim vit seul avec sa mère, une ancienne reine de beauté devenue chanteuse de cabaret. Pim égaie ses journées en dessinant et en rêveries meilleures et salvatrices.

Ai Wei Wei : Never Sorry (USA, 1h31min) de Alison Klayman, avec Ai Wei Wei et Chen Danging. Un documentaire présentant le portrait de l’artiste engagé Ai Wei Wei et de son parcours artistique et politique, articulé autour de son arrestation par les autorités chinoises en 2011 et de son besoin viscéral de liberté individuelle et collective.

La Balade de Babouchka (RUS, 52min) de Alexander Tatarsky, avec Daniel Nicodéme et Guylaine Gibert. Un film d’animation pour enfants présentant la balade animée de l’ours Babouchka, et divisé en quatre courts métrages : « Le Rossignol »« La maison des biquettes »« Histoires d’ours » et « Zhiharka ». Chaque film est contextualisé par un court documentaire animé sur le lieu et l’histoire du conte.

L’impossible : Pages Arrachées (FRA, 1h44min) de Sylvain George, avec Lionel Soukaze. Au cours de cinq chapitres aux intitulés lyriques empruntés à Rimbaud ou à d’autres fortes voix, ce formidable documentaire, dont le titre est inspiré d’un poème d’une Saison en Enfer, gravite entre le noir et le banc, le muet et la couleur, la ville de Calais et celle de Paris, avec toujours le même leitmotiv central : l’engagement social et humaniste.

Les Éclats (Ma Gueule, ma Révolte, mon Nom) (FRA, 1h24min) de Sylain George avec Valérie Dreville. Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage ; bribes de mots, d’images et de mémoire ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe ; maladies disparues….Ce documentaire social et militant et un rapport du caractère inacceptable du monde comme il se dresse aujourd’hui.

La Chauve-Souris (FRA, 2h45min) de François Roussillon, avec Markus Elche et Michaela Kaune. Opéra national de Vienne, en trois actes, la Chauve-souris raconte les aventures de Falke, victimes des frasques de son ami Eisenstein, qui l’a obligé à se balader dans toute la ville avec un déguisement de chauve-souris…

Pharaon (POL, 3H03min, 1966) de Jerzy Kawalerowicz, avec Jerzy Zelnik et Wielskawa Mazurkiewicz. La ressortie sur les écrans de la fabuleuse fresque historique Pharon, évocation épique du règne du pharaon Ramsès XIII, confronté au sein de son royaume à une armée en révolte, à une population appauvrie et à un système administratif en lambeaux…

Tess (BRI, FRA, 2h51min, 1979) de Roman Polanski, avec Nastassja Kindski et Peter Firth. Le cinéma Pathé nous invite à revoir au cinéma le fameux Tess du cinéaste Roman Polanski, sorti en 1979. La copie restaurée impose des qualités visuelles et sonores exceptionnelles pour célébrer ce film sur la beauté d’une héroine tragique, sur le mouvement des saisons qui rythme le récit, la beauté du coeur humain et des passions qui animent les personnages du roman de Thomas Hardy : Tess d’Uberville.

Le Fleuve (FRA, USA, IND, 1h40, 1952) de Jean Renoir, avec Esmon Knight et Arthur Shields. Dans la région de Calcutta, au Bengale, une famille d’expatriés britanniques vit sur les bords du fleuve sacré où le père dirige une presse à jute. Un grand classique de Renoir, à redécouvrir sur les grands écrans.

Visuels (c) : Affiches des films ou des documentaires

Alex Hepburn, la nouvelle diva Warner sort son album en 2013
L’ex rédacteur en chef de France 3, Michel Naudy, retrouvé mort
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *