Cinema
Les sorties ciné de la semaine du 30 novembre

Les sorties ciné de la semaine du 30 novembre

29 novembre 2011 | PAR Amelie Terranera

Cette semaine, on vous propose de faire le grand écart ! Tout d’abord, succombez au charme irrésistible du matou le plus bankable, à savoir le Chat Potté. Voix ronronnante et séductrice, griffes acérées et pourvu d’un second degré made in Studios Dreamworks, le nouveau film du meilleur ami de Shrek (après l’âne, bien sûr) est gage de convivialité et de détente.  D’autre part, la saison des fêtes ne devant pas être seulement synonyme de légèreté et d’enfantillages, on vous suggère de découvrir ou de redécouvrir la trilogie d’Axel Corty : Welcome in Vienna. Ce périble en trois parties relate la traversée de l’Europe d’un adolescent juif après l’Anschluss. Visionner ce chef d’œuvre participe  évidemment au devoir de mémoire. Il est alors bon de se faire plaisir avec Le Chat Potté, il est d’autant plus nécessaire de se souvenir avec Welcome in Vienna (tentez de gagner des places pour la trilogie).

 

Le Chat Potté, de Chris Miller, avec Antonio Banderas, Salma Hayek. Avant de vivre de multiples péripéties avec l’ogre Shrek, le Chat Potté a eu une jeunesse pleine de surprises. Découvrez l’histoire de ce chat au regard irrésistible. Voir notre critique.

 

 

 

 

The Lady, de Luc Besson, avec Michelle Yeoh, David Thewlis. The Lady est l’histoire d’amour hors du commun entre la dissidente birmane Aung San Suu Kyi et son mari Michael Aris. Le nouveau film de Luc Besson retrace le combat de la dame de Rangoon, qui sacrifia son bonheur personnel pour celui de son peuple.

 

 

 

Les Lyonnais, de Olivier Marchal, avec Gérard Lanvin, Tchéky Karyo. Dans ce policier aux accents de thriller, Olivier Marchal retrace l’odyssée criminelle du gang des Lyonnais, responsables de plusieurs hold-up spectaculaires en région lyonnaise dans les années 70. Des « gueules » du cinéma français parfont cette épopée : Gérard Lanvin, Tchéky Karyo, Lionnel Astier, François Levantal…

 

 

 

Rhum Express, de Bruce Robinson, avec Johnny Depp, Aaron Eckhart. Un romancier vient travailler à Porto Rico en tant que journaliste. Entre ses abus d’alcool et ses étranges nouveaux collègues, le romancier se retrouve rapidement mêlé à de sordides trafics.

 

 

 

Kidnappés, de Miguel Angel Vivas, avec Fernando Cayo, Manuela Vellés. Jaime, Marta et leur fille Isabel, se préparent à fêter leur emménagement. Soudain, trois hommes cagoulés font irruption dans leur villa et dans leur vie.

 

 

 

 

Americano, de Mathieu Demy, avec Mathieu Demy, Salma Hayek. Une jeune homme vient de perdre sa mère. Une course aux souvenirs l’emmène sur les lieux de son enfance, au Mexique et à Los Angeles…

 

 

 

 

Footnote, de Joseph Cedar, avec Shlomo Bar-Aba, Lior Ashkenazi. Les Shkolnik sont chercheurs de père en fils. Alors qu’Eliezer Shkolnik, professeur puriste et misanthrope a toujours joué de malchance, son fils Uriel est reconnu par ses pairs. Jusqu’au jour où le père reçoit une récompense…Voir notre critique.

 

 

 

 

Je m’appelle Bernadette, de Jean Sagols, avec Katia Miran, Michel Aumont. Au cours de l’année 1858, dans la Grotte de Massabielle, la Vierge est apparue dix-huit fois à Bernadette Soubirous. Voir notre critique.

 

 

 

 

Gros pois et Petit point, de Lotta Geffenblad, Uzi Geffenblad, avec Stina Ekblad. L’un des personnages est couvert de pois, tandis que l’autre est parsemé de points. Imagination, observation et expérimentation sont au programme de ce film d’animation pour tout petits.

 

 

 

 

Hara-Kiri : mort d’un samourai, de Takashi Miike, avec Ebizô Ichikawa, Eita. Voulant mourir dignement, un samouraï sans ressources, Hanshiro, demande à commettre un suicide rituel dans la résidence du clan Ii, dont l’intendant est Kageyu, un guerrier forte tête.

 

 

 

 

Le Cheval de Turin, de Bela Tarr, avec Erika Bok, Mihály Kormos. A Turin, en 1889, Nietzsche enlaça un cheval d’attelage épuisé puis perdit la raison. Voir notre critique.

 

 

 

 

Jig, de Sue Bourne. Le 40ème Championnat du monde de danse irlandaise se tient à Glasgow. 6 000 danseurs venant des quatre coins du globe arrivent avec leurs familles et professeurs, avec une seule idée en tête : gagner le plus prestigieux des titres de la discipline.

 

 

 

 

La nuit de la glisse,de Thierry Donard. Véritable phénomène, la Nuit de la glisse, apparu à la fin des années 1970, a influencé autant les fans qu’un public large. Le film de Thierry Donard séduira les amateurs de sports de glisse. En salles le 5/12/2011.

 

 

 

 

Territoire Perdu, de Pierre-Yves Vandeweerd. Traversé par un mur de 2400 Km construit par l’armée marocaine, le Sahara occidental est aujourd’hui découpé en deux parties, l’une occupée par le Maroc, l’autre sous contrôle du Front de Libération du Sahara occidental (Polisario).

 

 

 

 

La Vie Murmurée, de Marie-Francine Le Jalu, Gilles Sionnet, avec Masato Matsuura. Risa, Yumi, Shogo, Hiromi, Aïmi, Kosuke, chacun tente de construire sa propre vie. Face à l’uniformité et à la violence de la société contemporaine, ils vont puiser force et consolation dans l’oeuvre ambiguë et contestataire d’Osamu Dazaï, le grand écrivain japonais…

 

 

 

Welcome in Vienna – Partie 1 : Dieu ne croit plus en nous, de Axel Corti, avec Johannes Silberschneider, Barbara Petritsch. Vienne 1938 : après le meurtre de son père par les nazis, Ferry Tobler, un adolescent juif, fuit l’Autriche. A Prague, avec d’autres immigrants juifs, il parvient jusqu’à Paris. Mais, sans papiers, ils est arrêté par les autorités françaises.

 

 

 

Welcome in Vienna – Partie 2 : Santa Fe, de Axel Corti, avec Johannes Silberschneider, Gabriel Barylli. 1940 : les réfugiés Ferry Tobler et Freddy Wolff arrivent à New York. Ferry Tobler se noie accidentellement, alors que Freddy Wolff trouve un travail de vendeur dans une delicatessen, mais naguère persécuté en Autriche en tant que juif, il est bientôt assimilé à l’ennemi allemand…

 

 

 

Welcome in Vienna – Partie 3 : Welcome in Vienna, de Axel Corti, avec Gabriel Barylli, Nicolas Brieger. En 1945, à Vienne, la guerre est terminée. Freddy Wolff et Georges Adler, émigrés aux Etats-Unis mais d’origine autrichienne et allemande, sont devenus soldats de l’armée américaine. Vienne est en ruines et divisée en quatre zones, le marché noir y règne en maitre.

 

Voir notre critique et tentez de gagner vos places pour la trilogie.

 

 

Rodelinda, avec Renée Fleming, Stephanie Blythe. Opéra, en direct du Metropolitan Opera de New York. La reine Rodelinda, dont l’époux Bertarido passe pour mort, est contrainte d’accepter la main de l’usurpateur Grimoaldo qui menace, si elle refuse,de tuer son fils. En salles le 03/12/2011.

 

 

 

 

Sources : allociné.fr

Pizzeria Rebellato, un goût d’Italie authentique
Tous au Balzac!
Amelie Terranera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *