Cinema

Les contes de l’âge d’or

22 décembre 2009 | PAR Yaël Hirsch

Christian Mungiu, le réalisateur de « 4 mois, 3 semaines, 2 jours » (Palme d’or à Cannes 2007) a réalisé avec d’autres cinéastes roumains une séries de films retraçant des légendes du temps de Ceausescu… Un âge d’or de pigeons importés, de traditions inventées et de photos pas toujours bien truquées.

Les premiers contes de l’âge d’or sortent mercredi 30 décembre en salle. Avec beaucoup d’ironie, Cristian Mungiu, Ioana Uricaru, Hanno Höfer, Rãzvan Mãrculescu, et Constantin Popescu redonnent vie à des légendes urbaines du temps de Ceausescu (Premier secrétaire du parti communiste roumain 1965-1989). Parmi ces légendes, celle d’un village qui s’apprête à voir passer le cortège du leader communiste et tentant d’exhiber un maximum de richesses agraires et traditionnelles. Une autre histoire est celle d’un couple de Bucarest qui fait venir en secret un cochon de la campagne, pour pouvoir le manger. Mais exécuter l’animal sans se faire entendre des voisins est un pari dangereux. Les contes de l’âge d’or présentent également la « mission civilisatrice » d’un camarade instituteur chargé d’alphabétiser une campagne reculée où savoir travailler la terre est bien plus utile que de pouvoir lire. Enfin, lors de la visite d’un président étranger, le photographe en charge du cliché officiel de la rencontre entre l’illustre visiteur et du conduc?tor. Ce dernier apparaissant trop petit, le travail de l’image permet de lui faire gagner de la prestance. Mais une erreur fatale s’est glissée dans la retouche, reproduite en milliers d’exemplaires par le quotidien national…

Toutes ces histoires sont celles que se racontaient les roumains dans les files d’attentes des magasins pendant l’ « âge d’or » du communisme. Elles sont toutes censées avoir un fond de vérité. Leur pittoresque, et leur humour fait presque regretter ce temps où l’on avait encore le temps de rire (si l’on savait ne pas se faire prendre). Le caractère commun du film, où aucun des réalisateurs ne veut dire de quelle partie du travail il a accomplie, ainsi qu’un parti pris pour un esthétique réaliste qui rend les mésaventures des personnages encore plus goûteuses font sentir une grande nostalgie pour cette période de Ceausescu, qui aussi difficile qu’elle ait été, a aussi marqué l’enfance de tous ceux qui ont fait ce film. Le public sourit, et même rit parfois à gorge déployée en regardant ces petits contes qui mélangent langue de bois communiste et pittoresque d’une histoire traditionnelle d’Europe centrale, Et quand le film montre aussi les conséquences tragiques de certaines situations saugrenues dans ce régime autoritaire qu’a été la Roumanie, on ne peut s’empêcher de s’attendrir. De très beaux contes montrant une réalité sociale bien plus intéressante et bien plus drôle que celle de Noël.

<div><object width= »420″ height= »339″><param name= »movie » value= »http://www.dailymotion.com/swf/xbld1o » /><param name= »allowFullScreen » value= »true » /><param name= »allowScriptAccess » value= »always » /><embed src= »http://www.dailymotion.com/swf/xbld1o » type= »application/x-shockwave-flash » width= »420″ height= »339″ allowFullScreen= »true » allowScriptAccess= »always »></embed></object><br /><b><a href= »http://www.dailymotion.com/swf/xbld1o »>Contes de l’Âge d’or Bande-Annonce 1</a></b><br /><i>par <a href= »http://www.dailymotion.com/toutlecine »>toutlecine</a></i></div>

« Les contes de l’âge d’or » (Première partie), de Cristian Mungiu, Ioana Uricaru, Hanno Höfer, Rãzvan Mãrculescu, et Constantin Popescu, Roumanie, 2009, 1h20. Sortie le 30 décembre.

Ne manquez pas notre interview exclusive avec Christian Mungiu.

Vienne et sa ronde des plaisirs.
Marion Cotillard : nouvelle petite fiancée de l’Amérique ?
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *