Cinema

Les cinémas Utopia annulent le Boycott des films israéliens

09 juin 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La décision de censure opérée par le réseau de cinéma Utopia , à l’attention de Léonid Prudosky, cinéaste israélien, a provoqué la stupeur dans le monde de la presse et du cinéma. ( voir notre article) En quoi boycotter un artiste peut condamner un acte de l’armée israélienne? Utopia revient sur sa décision.

Le film sera finalement reprogrammé annonce Rue 89 ce matin. Cette sage décision est prise suite au coup de colère  du cinéaste Ludi Boeken, dont le film « Marga », sur la vie de Marga Spiegel, sauvée par des Justes allemands,  devait être programmé aux côtés de la comédie israélienne « 5 heures à Paris ». Il a choisi de retirer son film . Rue 89 rapporte dans un communiqué daté du 7 juin, la décision de Boeken:

« La décision de ce réseau de salles d’exclure un film israélien en raison de la politique de son gouvernement est d’autant plus injustifiable que le public français a pu voir, depuis dix ans, les œuvres courageuses et contestataires réalisées par les cinéastes israéliens. Tout le contraire de films de propagande.Ces films sont financés en partie par un fonds public (Israel Film Fund) attaqué sans cesse par la droite israélienne et encore récemment pour avoir financé le film “Ajami”. »

La décision et la reflexion du cinéaste ont poussé Anne-Marie Faucon à lever la censure. Les spectateurs des salles d’Utopia pourront  découvrir « 5 heures à Paris » et « Marga » cette semaine.

Tournée, de Mathieu Amalric : fulgurances de l’imperfection
Tout ce qu’il nous reste de la Révolution, c’est le rêve Simon !
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

7 thoughts on “Les cinémas Utopia annulent le Boycott des films israéliens”

Commentaire(s)

  • zinc

    Ce revirement de décision du réseau Utopia suite à la forte mobilisation de la presse et du web laisse cependant un goût amer…

    En effet, pourquoi ce réseau n’a t’il pas en son temps sanctionné les films des cinéastes Iraniens Marjane Strapi ou Abbas Kiarostami ou encore les différentes productions des cinéastes Chinois compte tenu des répressions menées sur place par leurs gouvernements!

    Cette attitude du réseau Utopia démontre un sectarisme et une vision unilatérale et étriquée d’un conflit complexe qui ne peut se résumer au raid sur la flotille « umanitaire ».

    Pourquoi un seul bâteau sur les six concernés a t’il posé problème?

    La réponse est a envoyer aux responsables de cette escapade umanitaire qui a une grande part de responsabilité dans cette affaire…

    J’attends de la part de ces gens le même engagement pour soutenir les populations du Soudan et du Darfour!

    juin 10, 2010 at 15 h 57 min
  • Tu as entièrement raisons ton article est très bien fait. Non seulement je vais allez voir le film (je ne vais jamais au cinéma), mais en plus dans l’avenir je songe à boycotter Utopia.

    juin 10, 2010 at 18 h 08 min
  • amelie blaustein-niddam

    Merci cher « anonyme »! en revanche, ne boycottez pas! Utopia a de loin la meilleure programmation possible! même si ils déconnent parfois!

    juin 10, 2010 at 18 h 32 min
  • eynard

    heureusement que les cinémas Utopia ont pris la décision de programmer le film israëlien, sinon, je m’apprêtais, à mon tour, à « déprogrammer » ma fréquentation des salles Utopia.

    juin 10, 2010 at 19 h 04 min
  • Il est bien triste de constater qu’Utopia a finalement cédé à la pression médiatique de la famille chobize.
    Il fût un temps ou personne ne s’émouvait du boycott de l’Afrique du Sud pour le contraindre à abandonner son régime dégueulasse d’appartheid.
    Hélas, il n’est pas encore possible de boycoter en paix le régime dégueulasse de colonisation et d’oppression conduit par Israel depuis tant d’années.

    juin 10, 2010 at 23 h 51 min
  • amelie blaustein-niddam

    @  » camboulive », non utopia n’a pas « cédé », rue 89 s’est trompé…
    votre commentaire met en lien deux notions contradictoires :  » le boycotte »et la « paix ».
    Au contraire, il est urgent de rétablir le dialogue.

    juin 11, 2010 at 6 h 44 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *