Cinema
<em data-lazy-src=

Le Prénom, très bon divertissement (en salles le 25 avril)

24 avril 2012 | PAR Camille Lafrance

L’intrigue prend place autour d’un petit mensonge, une simple blague. Au cours d’un dîner familial, en l’absence de sa femme éternellement en retard, Vincent (Patrick Bruel) balance le prénom de son premier enfant à venir à sa soeur (Valérie Benguigui), son beau-frère (Charles Berling) et un ami de la famille (Guillaume de Tonquédec). Le prénom en question provoque malaise et longues disputes. Des secrets de longue date sortent de l’ombre, et rendent ce dîner qui avait tout pour être sympathique, apocalyptique.

En ayant vu la bande-annonce, vous n’aurez pas de grande surprise. Ça sera bien un film en huis clos où les vannes fusent sans respiration, autour d’un sujet : le prénom qui dérange du garçon de Vincent, agent immobilier, riche et n’ayant pas honte de l’être.

Le film étant adapté de la pièce du même nom, il n’est pas étonnant d’assister à un huis-clos dans un appartement, un décor d’ailleurs criant de vérité. On n’a pas le temps de détourner sa pensée, on vit à fond le débat qui se joue, minute par minute. Les acteurs ont tous une très bonne endurance, le jeu de Valérie Benguigui est pour le reste par moment époustouflant, en professeur de français et mère de famille frustrée. Les personnages ont tous une place à part, et le plaisir vient sans doute de là. Le rôle et le jeu de Guillaume de Tonquédec se révèlent aussi pleins de surprises.

Par ailleurs, la mise en scène de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière se montre dense mais bien menée. Cette densité, le huis-clos et les gros plans rajoutent peut-être un problème qu’il n’y avait pas avec la pièce de théâtre où le spectateur se tenait à distance : ce mélange n’est pas oppressant mais peut quelquefois être épuisant. D’un autre côté, la tension monte graduellement et les rires de la salle viennent masquer la bande sonore.

En bref, l’amusement que l’on peut tirer du Prénom est à son plus haut niveau.

 

Gagnez 5×2 places pour Babycall de Pal Sletaune avec Noomi Rapace
8ème édition de la Nuit des Musées
Camille Lafrance

4 thoughts on “Le Prénom, très bon divertissement (en salles le 25 avril)”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture