Cinema

Le cinéma lutte contre les sans–papiers avec un court–métrage éloquent

25 février 2010 | PAR Delphine Ameline

Depuis lundi, il est possible de découvrir sur internet le court – métrage du « collectif des cinéastes pour les sans-papiers » intitulé « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! ».

La Cinémathèque de Paris diffusait lundi un court-métrage de 3 minutes et 30 secondes sur les sans-papiers qui luttent pour leur régularisation. Des sans-papiers qui travaillent, paient leurs impôts, les cotisations, mais qui ne peuvent pas obtenir de papiers français. De grands cinéastes, comme Laurent Cantet (Palme d’or du festival de Cannes en 2008 avec « Entre les murs »), Agnès Jaoui ou encore Jacques Audiard, se sont mobilisés pour réaliser ce petit film composé de témoignages pour le moins poignants et révoltants. Ce manifeste, signé par 350 cinéastes, est dans la lignée de la lutte des travailleurs sans-papiers qui a débuté en octobre dernier.  Le film est projeté depuis mardi sur internet et sortira sur les écrans d’Arts et d’Essais le 10 mars. Un court-métrage qui tombe à pic avec les élections régionales. L’objectif du collectif est d’obtenir la projection du film dans les grandes salles pour porter cette injustice jusqu’aux oreilles des français et des hommes politiques. Le cinéma a souvent eu des répercussions sur les thèmes de sociétés importants. On se rappelle notamment du film « Welcome » de Philippe Lioret qui parlait d’un réfugié Kurde qui tentait de traverser la Manche à la nage pour rejoindre le Royaume-Uni. Une dénonciation de la maltraitance des réfugiés de la jungle de Calais qui avait engagée de nombreux débats. Laurent Cantet, membre du collectif, a également rappelé qu’un film sur les enfants déscolarisés et menacés d’expulsion avait influencé avant les élections présidentielles de 2007. Le court-métrage « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici » est ainsi un élément supplémentaire sur le débat très actuel de l’immigration.


« On bosse ici! On vit ici! On reste ici! »
envoyé par liberation. – L’actualité du moment en vidéo.

La boite à sorties vous emmène à Marseille ce week-end pour le festival Marsatac
Justin Timberlake vient à la rescousse de Timbaland
Delphine Ameline

One thought on “Le cinéma lutte contre les sans–papiers avec un court–métrage éloquent”

Commentaire(s)

  • Haff

    Bravo, c’est très courageux de montrer la vérité,
    et beaucoup plus courageux de la dire, comme ces Hommes
    qui supportent ca pour leurs familles, et qui prennent le
    risque d’être remplacé en « parlant ».
    -« j’ai travaillé à matignon » (hihi.. énorme!)

    février 25, 2010 at 18 h 38 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *