Cinema

La Quinzaine des Réalisateurs qui se déroulera du 12 au 22 mai prochain a dévoilé sa sélection

20 avril 2011 | PAR Coline Crance

Sélection parallèle au Festival de Cannes, la Quinzaine des Réalisateurs découvre chaque année de jeunes réalisateurs ou salue des cinéastes reconnus. S’il lui a été reproché dernièrement de porter son attention vers des films trop expérimentaux, la Quinzaine tend aujourd’hui à prouver le contraire en sélectionnant notamment un film d’André Téchiné. Elle met par ailleurs la Belgique à l’honneur avec un film du trio talentueux Abel-Gordon-Romy, la Fée, à l’ouverture, et Les Géants de l’hilarant Bouli Lanners en clôture.

Longs métrages

Après le Sud de Jean-Jacques Jauffret (France)  

Atmen (Breathing) de Karl Markovics (Autriche)  

Blue Bird de Gust Van den Berghe (Belgique)  

Busong (Palawan Fate/Palawan Destiny) de Auraeus Solito (Philippines)  

Chatrak (Mushrooms) de Vimukthi Jayasundara (France, Inde)  

Code Blue de Urszula Antoniak (Pays-Bas, Danemark)  

Corpo celeste de Alice Rohrwacher (Italie, Suisse, France)  

Eldfjall (Volcano) de Runar Runarsson (Danemark, Islande)  

En ville  (Iris in Bloom) de Valérie Mréjen et Bertrand Schefer (France)  

La Fée de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Rémy (France, Belgique)  

La Fin du Silence (End of Silence) de Roland Ezdard  

Les Géants de Bouli Lanners (Belgique, France, Luxembourg)  

Impardonnables de André Téchiné (France)  

The Island de Kamen Kalev (Bulgarie, Suède)  

Jeanne captive de Philippe Ramos (France)  

O abismo prateado (Le Gouffre argenté) de Karim Ainouz (Brésil)  

The Other Side of Sleep de Rebecca Daly (Pays-Bas, Hongrie, Irlande)  

Play de Ruben Ostlund (Suède, France, Danemark)  

Porfirio de Alejandro Landes (Colombie, Espagne, Uruguay, Argentine, France)  

Return de Liza Johnson (USA) 

Sur la planche de Leïla Kilani (Maroc, France, Allemagne) 

Courts-métrages

Armand 15 ans l’été (Summer Growing Up) de Blaise Harrison (France)  

Boro in the Box de Bertrand Mandico (France)  

Cigarette at Night de Duane Hopkins (Royaume-Uni)  

La Conduite de la raison de Aliocha (France)  

Csicska de Attila Till (Hongrie)  

Dans le jardin du temps, portrait d’Ely et Nina Bielutin de Clément Cogitore (France)  

Demain ça sera bien de Pauline Gay (France)  

Fourplay : Tampa de Henry Kyle (USA)  

Killing the Chickens to Scare the Monkeys de Jens Assur (Suède, Thaïlande)  

Mila caos de Simon Paetau (Allemagne, Cuba)  

Nuvem (Le Poisson Lune) de Basil Da Cuncha (Suisse, Portugal)  

Le Songe de Poliphile de Camille Henrot (France) 

Vice versa one de Sadat Shahrbanoo (Afghanistan) 

Las palmas de Johannes Nyholm (Suède) 

Séances spéciales

Des Jeunes Gens Modernes de Jérôme de Missolz (France, Belgique)  

El Velador (Le Veilleur de Nuit) de Natalia Almada (USA, France, Mexique)  

Koi no Tsumi (Guilty of Romance) de Sion Sono (Japon) 

La Nuit, elles dansent (At Night, They Dance) de Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault

Composition du jury 64e Festival de Cannes sous la présidence de Robert De Niro
Les Nuits secrètes se dévoilent !
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture