Cinema
Haywire de Soderbergh, blockbuster très sympa avec casting 5 étoiles

Haywire de Soderbergh, blockbuster très sympa avec casting 5 étoiles

16 février 2012 | PAR Olivia Leboyer

Après l’anxiogène Contagion cette année, Steven Soderbergh présentait « Haywire » en avant-première au Festival de Berlin. Le suprenant réalisateur américain nous offre une véritable récréation avec ce film de genre extrêmement rafraîchissant et ludique.

L’intrigue, centrée sur des agents secrets, est tarabiscotée à souhait : il s’agit tout bêtement de démêler qui manipule qui. Mais voilà, si l’histoire est vieille comme le monde, le casting est assez éblouissant pour capter l’entière attention des spectateurs : Antonio Banderas, Michael Fassbender, Michael Douglas, Ewan McGregor, Channing Tatum (que les plus jeunes doivent connaître) Mathieu Kassovitz (!), que d’hommes ! Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les générations ! Cherchez la femme : Soderberg révèle ici Gina Carano, une spécialiste en arts martiaux (dont les talents sont ici largement employés !!), à la carrosserie ultra résistante ! Une sorte de JLo survitaminée, très sympathique. Slalomant entre tous ces beaux mâles, Mallaury Kane (même les noms sont too much dans cette délectable parodie) s’efforce de percer à jour les doubles jeux. Rebondissant sur les murs, sautant dans les vagues, écrasant les hommes entre ses cuisses, Mallaury ne rechigne pas non plus à prendre un taxi, comme tout le monde. Dialogues vraiment drôles, clins d’œil, rythme bien tenu, Haywire se regarde avec un grand plaisir. Les acteurs ont l’air de s’être bien amusés aussi, chacun assumant pleinement son stéréotype : Michael Douglas est le big boss (Wall Street), Antonio Banderas est le latino à chaîne en or-chemise blanche ouverte et torse velu (Jambon Jambon de Bigas Luna), Michael Fassbender le sex symbol british qui fait chic dans une réception mais peut aussi sortir nu de la douche (A dangerous method versus Shame), Ewan McGregor le jeune homme bien peigné au regard vif et pénétrant (The Ghost Writer), Channing Tatum le gentil boyfriend américain à bloc, et Mathieu Kassovitz l’apparition française insolite et plaisante (Munich).

Un cocktail d’action (une scène originale avec un cerf), d’humour et de glamour parfaitement dosé!

Haywire, de Steven Soderbergh, USA, 93 minutes, avec Gina Carano, Ewan McGregor, Michael Fassbender, Antonio Banderas, Michael Douglas. Hors compétition. Sortie française le 11 juillet 2012.

62ème Berlinale, jour 7 : Salma Hayek, Antonio Banderas et Michael Fassbender presents
Tabu, mélancolie du crocodile et manque de simplicité
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

4 thoughts on “Haywire de Soderbergh, blockbuster très sympa avec casting 5 étoiles”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *