Cinema

Festival Visions Sociales : une 16e édition autour du cinéma lusophone

Festival Visions Sociales : une 16e édition autour du cinéma lusophone

11 avril 2018 | PAR Aurore Garot

Le festival cinématographique Visions Sociales met à l’honneur pour sa 16e édition, le cinéma lusophone actuel du 12 au 19 mai, à quelques kilomètres de Cannes.

visions-sociales

Du Portugal au Brésil, en passant par le Cap Vert, Macao ou encore Mozambique, ce sont 260 millions de personnes du monde qui parlent la langue portugaise. Cette année, le festival organisé en marge du festival de Canne à Mandelieu-La Napoule, propose un parcours orienté sur le cinéma lusophone actuel, à travers une sélection de dix films découverts dans plusieurs festivals partenaires et « choisi pour leur liberté de création et leur originalité », qui seront projetés en présence des cinéastes.

Au programme : Menina, Cristina Pinheiro – Saint Georges, Marco Martins – L’Usine de Rien, Pedro Pinho – Arábia, João Dumans – Comboio del sal e azuçar, Licínio Azevedo – Pela janela, Caroline Leone (Sélection au Festival Cinélatino) – Lettres de la Guerre, Ivo M Ferreira – Tous les rêves du monde, Laurence Ferreira-Barbosa – Sélection « ACID Trip Portugal ».

Parrainé par le cinéaste du réel Nicolas Philibert, réalisateur de plusieurs documentaires dont Le Pays des sourds (1992), Être et avoir (2002) ou encore Nénette (2010), cette manifestation de pure découverte, créé par les Activités Sociales de l’énergie, permet de mettre en avant un cinéma d’auteur de qualité, qui questionne à la fois l’ordre social et l’état du monde.

En plus des projections, deux débats sont organisés sur le thème du militantisme au cinéma à l’occasion du cinquantenaire de Mai 68 ainsi qu’une exposition du photographe immigré politique Sinawi Medine, intitulée « Sauvetage en Méditerranée » qui reflète sa vie d’exil et ses valeurs.

Festival Visions Sociales / 318, Rue du Capitaine de Corvette March
06120 LA NAPOULE / Du 12 au 19 mai

Visuel : ©affiches

Voyage d’hiver sur la péniche La Pop : une évasion métaphysique
Le Ballet de Biarritz en terre basque
Aurore Garot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *