Cinema

Festival de Sundance 2010: « Winter’s Bone » et « Restrepo » récompensés

01 février 2010 | PAR Delphine Ameline

Pour sa 26ème édition, le Festival de cinéma Sundance a offert une belle vitrine de films indépendants. 110 films présentés et 58  étaient  en compétition,. Deux d’entre-eux  ont été plusieurs fois récompensés : « Winer’s Bone » de lDebra Granik  et le documentaire choc sur la guerre en Afghanistan, « Restrepo », de Sébastien Junger et Tim Hetherington.

Le festival de Sundance, présidé par l’acteur Robert Redford, a po2010-sundance-film-festivan-2-12-09-kc1ur but de présenter des films réalisés en dehors des grands studios américains. De grands noms du cinéma comme Jim Jarmush ou Quentin Tarantino ont fait leurs débuts dans ce Festival. Cette année, les plus récompensés sont « Winter’s Bone » et « Restrepo ».

Le premier est l’histoire cruelle d’une adolescente à la recherche de son père trafiquant de drogue, dans les monts Ozarks. La réalisatrice Debra Granik repart avec deux récompenses : le grand prix du jury pour un film dramatique et le prix du scénario.

En face, « Restrepo », le documentaire choc sur l’Afghanistan réalisé par les reporters de guerre Sébastien Junger et Tim Hetherington. Une plongée dans l’enfer de la guerre. La vie quotidienne de 15 soldats américains envoyés dans une des régions les plus dangereuses du pays.

Côté documentaire étranger, le prix a été décerné au danois Mads Brügger pour « The Red Chapel » sur l’infiltration du régime nord-coréen par un groupe de journalistes qui se fait passer pour une troupe de théâtre.

Le cinéma latino-américain repart avec trois prix : le prix du Public du meilleur film de fiction étranger pour le Péruvien Javier Fuentes-Leon avec « Contraciorriente ». Le Bolivien Juan Carlos Valdvia décroche le meilleur scénario et la meilleure réalisation avec « Zona Sur ».

Le Festival, suivi de près par les salles d’art et d’essai, pourrait bien aider ces nouveaux talents du cinéma.

 

 

John Malkovich, un personnage atypique
Le Mémorial de la Shoah vous invite au cinéma
Delphine Ameline

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *