Cinema

Easy money de Daniel Espinosa efficace mais convenu

19 mars 2011 | PAR Coline Crance

Daniel Espinosa livre un film noir et un joli portrait de Stockholm adapté du best- seller de Jens Lapidus.  Easy money décrit les bas fonds  de cette ville noire et offre un divertissement efficace pour le spectateur. Le film sort en salle le 30 mars.

 

Stockholm la noire où la Blanche règne en maître…JW est un étudiant en Ecole de Commerce brillant, ambitieux et fauché qui s’aventure dans le milieu du crime organisé. Jorge, dealer en cavale, fuit la police et la mafia serbe mais avant de prendre le large une bonne fois pour toutes, il veut faire un dernier coup : importer une grosse quantité de cocaïne. Mrado, tueur à gages, est chargé de pister Jorge. Sur le chemin de l’argent facile, il faudra s’allier et trahir, se défendre et tuer, mais surtout, essayer de survivre…

Daniel Espinosa réussit son pari. Easy money est un film bien ficelé. La psychologie des personnages est fouillées. Le spectateur est lui-même entraîné dans la descente aux enfers de ce jeune JW. La fluidité et la minutie de la mise en scène ultra réaliste est aussi à souligner. Mais dans un genre vu et revu au cinéma, Daniel Espinosa n’ invente rien. Beaucoup de scènes sont convenues et le suspens n’est pas toujours au rendez-vous. L’originalité du film reposait sur ce jeune premier JW. Mais le personnage déçoit et reste en surface. Ses états d’âme intéressent finalement peu un polar qui aurait pourtant ainsi gagné en profondeur.  Bon divertissement certes.  Mais Easy money ne parvient pas à sortir des sentiers battus.

Easy Money film suèdois  de Daniel Espinosa avec Joel Kinnaman, Matias Pandin, Dragomir Mrsic. sortie en salle : 30 mars 2011 durée 124 minutes.

 

Infos pratiques

Waste Land : l’absolu recyclage
Old Fashion ! Nos seniors ont du style
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture