DVD-VOD
Tamasa sort trois films français inédits des années 1970 et 1980 en dvd

Tamasa sort trois films français inédits des années 1970 et 1980 en dvd

06 mai 2014 | PAR Yaël Hirsch

Trois films de genres, très marqués par leur époque, ciselés de monstres sacrés et qui permettent une plongée en apnée dans un temps que les moins de vingt ans ne peuvent réellement pas connaître : celui où Isabelle Huppert avait des rondeurs, où les classes sociales étaient encore des points de repères et où les derniers communistes refusaient encore la réalité des goulags russes…

Tamasa les sort en dvd pour la première fois aujourd’hui même, mardi 6 mai 2014.

 

Violette et François, le romantisme survolté de l’après 68
Contre l’avis de sa famille bourgeoise, Violette (Adjani a 22 ans, bouleversant!) a emménagé et fait un enfant avec le désinvolte, instable et kleptomane François (Dutronc, tel qu’en lui-même). La légèreté de François l’attache fermement et physiquement à lui, tandis que le manque de fiabilité et de repères la mine terriblement… Un film au ton et à l’image surannés qui parle à la fois encore de lutte des classes et déjà d’une génération qui ne sait pas quoi faire de sa vie, ni quelle responsabilités endosser…
Violette et François, de Jacques Rouffio, avec : Isabelle Adjani, Jacques Dutronc, Serge Reggiani, Léa Massari, France, 1970. Bonus : « Autour de Violette et François », rencontre avec Jacques Rouffio : 25’

Vive la Sociale! Portrait d’un enfant terrible du 20ème au tournant des années 1960
Adaptation du roman de Gérard Mordillat, porté par un François Cluzet qu’on a rarement vu dans un premier rôle avant L’origine de Xavier Gianolli, Vive la Sociale! décrit la jeunesse d’un gamin du 20ème arrondissement de Paris dont les parents lisent L’Huma, qui s’entiche d’une belle hongroise et qui, un peu poussé par les potes, quitte une carrière toute tracée de manœuvre pour se lancer – avec succès- dans l’animation de mariages : « Cuba si! Cuba no! ». Une fresque haute en couleur et dont on peut certainement retrouver l’influence chez Arnaud Desplechin ou Michel Leclerc.
Vive la Sociale! de Gérad Mordillat, avec François Cluzet, Robin Renucci, Elisabeth Bourgine, Jean-Yves Dubois, Yves Robert, Judith Magre, 1983. Bonus : « Le retour de la sociale », entretien avec Gérard Mordillat : 52’

La Garce, un polar vénéneux dans le milieu du sentier
Un soir, Lucien, un jeune inspecteur de police (Richard Berry) recueille une jeune orpheline (Huppert) éjectée d’une voiture. Elle le provoque sexuellement, il répond violemment, elle a 17 ans, il va en prison. Des années après alors que Lucien est devenu un privé, il retrouve la jeune-femme au cours d’une enquête…
Film noir à la française, bien planté dans ses personnages principaux (et aussi secondaires), la garce décrit une jeune paumée dans un milieu mafieux mais élégant.
La garce de Christine Pascal, avec Isabelle Huppert, Richard Berry, Jean Benguigui, France, 1984. Bonus : Galerie photos et affiches. Filmographies.

[Chronique] « Sarah préfère la course » de Chloé Robichaud, un portrait sensible de jeune-femme déterminée
La recette de Claude : Poulet colombo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture