DVDs

[Sortie dvd] « American Sniper » de Clin Eastwood

[Sortie dvd] « American Sniper » de Clin Eastwood

11 juillet 2015 | PAR Jean-Christophe Mary

Malgré toute la polémique qu’ Américan Sniper a suscité à sa sortie en salle en février dernier (voir notre article), Clint Eastwood prouve qu’il fait partie du gotha des réalisateurs Hollywoodiens. Dans la suite de Mémoires de nos pères et Lettres d’Iwo Jima, cette sortie DVD revient sur un film important tant sur le plan technique, esthétique que sur le plan moral.

[rating=4]

Tireur d’élite des marines, Chris Kyle est envoyé en Irak dans le but de protéger les soldats américains. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille. Sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient la cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak. Mais en rentrant au pays, Chris ne parvient pas à retrouver une vie normale…

Malgré tout ce que l’on pu entendre, American Sniper n’est pas un film qui prône la gloire de la guerre. Bien au contraire, ce serait plutôt un hommage aux militaires revenus de l’enfer, complètement déphasés par ces opérations sur le terrain. American Sniper est davantage un film sur le destin singulier d’un homme qu’un film de guerre à proprement parler. Issu d’une culture profondément américaine, adepte des armes et de l’honneur du drapeau, Chris Kyle (interprété de façon magistrale par Bradley Cooper !) s’éloigne de la réalité d’un monde géopolitique plus complexe que jamais. Le film met en exergue ce qui fait courir le marine Chris Kyle : Dieu, son pays et sa famille. Quoi de plus normal pour ce texan qui croit dans les lois machiavéliques, les forces du « Bien » et du « Mal ». En bon patriote américain, il n’a aucun remords après avoir tiré sur les ennemis qui voulaient tuer des américains. On est face à une ambiguïté gênante qui présente un idéal idéologique où les soldats américains affrontent le « Mal » et sont là pour faire le job. Coûte que coûte. Peu importe que les ennemis du Mal soient des civils, des enfants ou des moudjahidines muets. Même si on ne partage pas le point de vue de Chris Kyle, ce film justifie le travail de sniper de Chris Kyle vis à vis de ses camarades, mais ne cherche en aucune façon à justifier la guerre en Irak. American Sniper pointe plutôt du doigt l’effet dévastateur de la guerre sur une personnalité. Clint Eastwood y montre la simplicité du monde tel que le voit Kyle et les doutes qui sont les siens pour agir comme sniper, époux ou père. Sa détermination est frappante, chaque décision est menée à son terme, le mariage, l’entrée dans l’armée, la décision d’avoir des enfants, le choix final de regagner son foyer. C’est un professionnel, un perfectionniste, obsédé par sa mission. La profonde sincérité de Kyle, son dévouement à sa famille et sa patrie et ses certitudes se heurtent de plein fouet à la complexité du monde. Il ne tire pour autant aucune gloire de sa célébrité, qui pourtant le dérange. Le réalisateur décrit aussi de manière brillante la difficulté de réadaptation à la vie normale des soldats et en particulier des mutilés. La souffrances des familles et la très grande difficulté pour les épouses à restaurer une communication avec les soldats de maris à leurs retours est très bien montrée. Les scènes de combats sont parfaitement restituées avec une froideur et une précision qui ne peuvent laisser insensible. Les acteurs sont également bluffant de vérité avec une mention particulière à Bradley Cooper qui vit son rôle avec une intensité rarement atteinte. Bref un film de guerre de très haut niveau.

American Sniper, de Clint Eastwood, avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes, Jake McDorman, Kevin Lacz, DVD, blu-ray Warner Bros. Sortie le 30 juin 2015

Playlist de la semaine (122)
Box-office France semaine : 1.2 millions d’entrées pour les Profs 2 avec Kev Adams. Déception pour Terminator Genysis
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *