DVD-VOD
[Critique DVD] « Eden », un biopic trop plat qui manque cruellement de rythme

[Critique DVD] « Eden », un biopic trop plat qui manque cruellement de rythme

05 mai 2015 | PAR Hugo Saadi

Avec Eden, Mia Hansen-Love nous plonge dans les années 1990, apogée de la french touch dans le secteur musical. Trop scolaire et enchainant les scènes et les époques, la française n’apporte aucune chaleur à son œuvre, trop plate.

[rating=2]

Clarifions tout de suite une chose. À tort, le film a trop souvent été vendu comme l’histoire de la french touch ou celle des Daft Punk. Or Eden ne raconte pas ces tranches de vie, mais une fiction basée sur l’expérience de Dj de la musique garage du frère de la réalisatrice. Malgré tout, il est donc bien évidemment question de musique électronique, en pleine effervescence en France dans les années 1990. La première heure du film, correspondant au premier chapitre, s’imprègne parfaitement de l’ambiance, montrant les débuts des labels, des fanzine, l’importance de Radio Nova ou encore les lancement de carrière comme celle des deux français casqués. Dans une lente mise en place, le spectateur découvre tout ce petit monde de la nuit qui se mélange et se côtoie.

Passée la première heure, le second chapitre n’offre qu’un enchainement d’ellipses ne nous laissant plus la place pour savourer les tranches de vies présentées. Surfant trop rapidement sur sur son sujet et de façon scolaire, Mia Hansen-Love ne capte pas avec brio la révolution musicale qu’a été la french touch, mais n’en montre que de simples bribes. Heureusement la bande son viendra relever le niveau du métrage … Malgré ces défauts, Eden permet toutefois une intrusion novatrice dans ce monde de la nuit, suivant le parcours de ce jeune DJ d’une vingtaine d’année, laissé par sa mère, bataillant pour se bâtir un nom et enchainant les ratés amoureux. Côté casting Vincent Macaigne et Pauline Étienne sortent du lot face à un Félix de Givry aux faux airs de Guillaume Canet, complètement amorphe dans ce rôle principal…

Eden, un film de Mia Hansen-Love. Sortie en DVD le 6 mai 2015.

Visuels © Alamode Film & Ad Vitam.

[Critique] « Partisan », Vincent Cassel toujours juste dans un drame à l’ambiance hypnotique
Forest Whitaker à la Quinzaine des réalisateurs
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture