Cinema

Critique: Le monde de Charlie, comédie dramatique bouleversante sur un adolescent tourmenté

Critique: Le monde de Charlie, comédie dramatique bouleversante sur un adolescent tourmenté

01 janvier 2013 | PAR Gilles Herail

Les films sur les adolescents et la difficulté des années lycée et du passage à l’ âge adulte sont légion. Mais la sincérité et la puissance du Monde de Charlie (The perks of being a wallflower) ne vous laisseront pas indifférents. Moins original mais tout aussi beau que l’excellent It’s a kind of funny story.

[rating=4]

Le monde de Charlie, c’est d’abord cette histoire classique de l’ado exclu, persécuté par ses camarades, seul, qui établit un compte à rebours pour échapper du lycée et tenter sa chance à l’université. Comme souvent, ce jeune paumé va trouver comme secours une bande de marginaux qui eux assument et revendiquent leur différence. Et qui vont l’adopter comme l’un des leurs, et l’aider à s’ouvrir, se révéler et grandir. Cette histoire que tout le monde connait déjà, Le monde de Charlie la raconte parfaitement. Avec un acteur principal magistral et une Emma Watson que l’on a plaisir à redécouvrir. Ce casting génial qui permet de faire passer la pilule des clichés très faciles sur l’homosexuel, la punk, et l’ambiance de rock indépendant des années 90, sur fond de virée en voiture émancipatrice.

Le monde de Charlie n’est cependant pas que ça. Et amène un trouble que l’on attendait pas forcément dans ce type de feel good movie indépendant mais calibré. Il y a d’abord ces flashbacks que l’on n’explique pas. L’évocation de visions que Charlie ne peut contrôler. Et surtout les accès de violence. Brutale.  Suivi d’un black out. Charlie n’est pas seulement cet ado timide un peu mal dans sa peau qui n’ose pas parler aux filles. C’est un jeune perturbé, à la limite de la folie. Cet aspect aurait pu être traité plus en profondeur. Sans donner des réponses trop franches expédiées en 5 minutes à la fin du film qui gâchent la belle émotion du film. Mais l’on apprécie cette tentative de ne pas tomber dans la simple romance positive et d’illustrer toute la violence que peut contenir l’adolescence. Un beau film qui vous replongera dans cette période que chacun a vécu comme il le pouvait mais qui ne laisse jamais indifférent.

Gilles Hérail

Le Monde de Charlie, une comédie dramatique de Stephen Chbosky avec Logan Lerman, Erza Miller et Emma Watson, sortie le 19 décembre 2012, durée 1h43

99 façons de liquider un bonhomme de neige de Tony de Saulles
Les sorties cinéma de la semaine du 2 janvier
Gilles Herail

One thought on “Critique: Le monde de Charlie, comédie dramatique bouleversante sur un adolescent tourmenté”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *