Le Buzz
Le Grand Journal : Et pendant ce temps… un plagiat ?

Le Grand Journal : Et pendant ce temps… un plagiat ?

26 août 2013 | PAR Yohann Marchand

Logo_LGJ2007 Le net regorge de web-séries, de formats courts, de pastilles… le plus souvent innovantes réalisées par de mystérieux collectifs difficilement identifiables. Canal Plus aime les mettre en lumière ou semble-t-il s’en inspirer…

Ce soir Le Grand Journal faisait peau neuve avec en maître de cérémonie Antoine De Caunes. Depuis l’arrêt de Bref et du SAV, Canal Plus peine à innover en pastille humoriste. Après la déplorable Question de la fin et les insupportables Sophie et Sophie, Le Grand Journal devait frapper fort à grands coups de « fun » et de « pep’s » !!! Le futur module comique hype 3.0 se nomme donc : Pendant Ce Temps. (Extrait à découvrir à partir de 7:20)

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le concept est simple : mettre en image des situations loufoques censées se dérouler dans un monde parallèle, du type « Pendant ce temps dans un monde où l’alcool n’existe pas ». A défaut d’être hilarante, cette nouvelle pastille intrigue. Car il suffit de quelques clics avisés sur la toile pour retrouver une création de Stan&Dam et D-World, 3 blogueurs férus de nouvelles technologies qui postent quantité de vidéos depuis 7 ans, dont la web-série Pendant ce temps dans un univers parallèle.

Titre quasiment équivoque, concept narratif proche, mise en scène à miroir… Nous avons joint les 3 blogueurs pour tenter d’éclaircir cet éventuel plagiat. Ils nous ont précisé que leur web-série s’inspirait d’une idée originale du youtuber Tomska, et que Pendant ce temps avait été réalisée avec son accord.

Encore surpris par la découverte de ces nouveaux mondes / univers parallèles médiatiques, Stan&Dam et D-World n’ont pas souhaité s’exprimer sur ces troublantes coïncidences qui les lient à ce jour au Grand Journal. Affaire à suivre.

Visuel :(c) logo Le Grand Journal

Monstre sacré : Paul-Loup Sulitzer revient sur la gloire, la chute et ce qui les a motivées
Saint Seiya the lost Canvas Chronicles T2 : la piqûre écarlate du scorpion
Yohann Marchand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *